Home » Un organisme expert recherche des injections COVID pour les femmes enceintes et allaitantes; le gouvernement diffère

Un organisme expert recherche des injections COVID pour les femmes enceintes et allaitantes; le gouvernement diffère

by Nouvelles

FOGSI conseille les précautions jusqu’à ce que le gouvernement change les règles; De plus, aucune étude n’a été menée à ce jour sur l’impact de Covaxin & Covishield sur ces femmes

Le gouvernement, dans ses directives, s’est opposé à l’administration de vaccins COVID aux femmes enceintes et allaitantes.

Malgré les instructions claires du ministère de la Santé et de la Famille de l’Union selon lesquelles les vaccins COVID ne doivent pas être administrés aux mères enceintes et allaitantes, la Fédération des obstétriciens et gynécologues de l’Inde (FOGSI) a déclaré que les obstétriciens et gynécologues et les prestataires de soins de santé des femmes devraient faites-le avec des préparations pour gérer les effets secondaires.

«Il est nécessaire de prévenir de nouvelles vagues et le vaccin est la meilleure solution à long terme à cela. Cette protection devrait s’étendre aux femmes enceintes et allaitantes. Les avantages très réels de la vaccination des femmes enceintes et allaitantes semblent dépasser de loin les risques théoriques et éloignés de la vaccination », a déclaré le président du FOGSI, le Dr Alpesh Gandhi.

Il n’existe actuellement aucune donnée sur la vaccination des femmes enceintes et allaitantes avec Covishield ou Covaxin.

Publicité

Lisez aussi: Pas de mélange de vaccins COVID-19, selon les directives du Centre

L’agence de santé publique des États-Unis, Centers for Disease Control and Prevention (CDC), indique sur son site Web que les femmes enceintes courent un risque accru de maladie grave due au COVID-19 par rapport aux personnes non enceintes. Une maladie grave comprend une maladie qui nécessite une hospitalisation, des soins intensifs, un ventilateur ou un équipement spécial pour respirer, ou une maladie qui entraîne la mort. «De plus, les femmes enceintes atteintes de COVID-19 pourraient présenter un risque accru d’issues défavorables de la grossesse, telles que la prématurité, par rapport aux femmes enceintes sans COVID-19».

Lisez aussi: Une étude met en lumière les fenêtres critiques de la grossesse pour la vaccination COVID-19

READ  Se disputer avec les médecins | Dermatologie MDedge

Une étude sur 131 femmes qui ont été vaccinées avec le vaccin ARNm (un nouveau type de vaccin pour se protéger contre les maladies infectieuses), publiée dans l’American Journal of Obstetrics & Gynecology, a montré que la vaccination COVID a généré une réponse immunitaire robuste chez les femmes enceintes et allaitantes. Cette réponse s’est avérée équivalente à celle de la population générale. De plus, des anticorps protecteurs ont également été isolés dans le sang du cordon ombilical et le lait maternel, ce qui implique une protection pour le fœtus et le nouveau-né.

«La méthode d’administration et de suivi du vaccin et le calendrier de vaccination devraient être les mêmes pour les femmes enceintes et allaitantes que pour la population générale», a déclaré le 30 avril une prise de position du FOGSI sur la vaccination COVID des femmes allaitantes et allaitantes.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.