Un agent SNCF meurt après un éboulement près de Massy, le trafic très perturbé

Un agent de SNCF réseau intervenant sur un chantier est décédé, dimanche 25 juillet, dans l’après-midi, à la suite d’un éboulement au niveau du secteur de la gare de Massy-Palaiseau (Essonne). Il travaillait sur un chantier de forage « à la jonction des RER B et C et de la voie TGV », a précisé François Durovray, le président du conseil départemental de l’Essonne.

L’éboulement « a enseveli un cadre, un ingénieur de SNCF réseau, pour lequel les recherches sont encore en cours dans des conditions difficiles », a précisé le ministre délégué aux transports Jean-Baptiste Djebbari, qui s’est rendu près des lieux de l’accident dans la soirée. Il a eu « une pensée émue pour sa famille, ses proches, ses collègues ».

« Une enquête judiciaire est en cours, la lumière sera faite sur cette sombre affaire », a ajouté le ministre.

Le trafic interrompu plusieurs heures

Le trafic des TGV a été interrompu à 17 h 30 sur la ligne à Grande Vitesse Atlantique ce dimanche 25 juillet. En conséquence, d’importants retards de les trains étaient en cours dans la soirée, entre la gare Montparnasse à Paris et le Grand Ouest de la France. Ils atteignaient parfois plus de trois heures. « SNCF vous invite à reporter votre voyage », avait conseillé la compagnie ferroviaire.

Des trains supprimés

Des passagers en attente dans les wagons ou en gare à Bordeaux, à Paris, La Rochelle ou encore à Rennes ont dû patienter ou renoncer à leur voyage. Des trains ont été supprimés, notamment de la gare Paris Montparnasse vers le Sud-Ouest. « Des solutions seront trouvées » pour les voyageurs en rupture de correspondance, selon le ministre.

La foule à la gare Montparnasse ce 25 juillet après l’interruption du trafic. © Ouest-France

Certains trains ont emprunté un itinéraire différent. Ce sont ceux entre Paris et la Bretagne. Ils ont emprunté la route classique (pas à grande vitesse) vers et depuis la Bretagne.

À la gare de Rennes, vers 21 h 30, pas de cohue. Les passagers, qui étaient encore sur place, attendaient que leur train soit annoncé. Un train au départ de Paris est ainsi arrivé avec plus d’une heure de retard.

Le trafic a repris

Dans la soirée, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé que le trafic avait pu reprendre, mais la situation ne devait pas revenir à la normale avant lundi : « Nous avons été en mesure de refaire partir les circulations et notamment de remettre en œuvre le tunnel grande vitesse. Demain les circulations seront à peu près normales sur l’ensemble du réseau, notamment les réseaux sud-ouest et Atlantique », a-t-il expliqué à la presse.

.

Previous

Une caravane du sud de la Floride se dirige vers DC pour demander au gouvernement américain de mettre fin au régime communiste de Cuba – CBS Miami

Scandaleux! Bus-lits fabriqué en Indonésie plagié par d’autres pays

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.