Home » Travail à distance à la demande jusqu’à 24 jours. Un nouveau projet de modification du Code du travail

Travail à distance à la demande jusqu’à 24 jours. Un nouveau projet de modification du Code du travail

by Nouvelles

Voir la vidéo
Travail à distance à cause du coronavirus ? Le Sejm a adopté de nouvelles réglementations

Le 23 juillet, la deuxième version du projet d’amendement a été publiée Du Code du travail, introduction travail à distancequi intègre plusieurs changements. Les consultations interministérielles sur le projet de loi amendé dureront jusqu’à jeudi.

Travail à distance et chaleur. L’employeur doit-il fournir un moulin à vent et des boissons ?

Travail à distance occasionnel jusqu’à 24 jours

Dans la nouvelle version du projet, tout d’abord, la possibilité d’exécution a été étendue travailler télécommande occasionnellement (sur application salarié), la portant de 12 à 24 jours par année civile. L’exposé des motifs explique qu’un exemple de recours à une institution occasionnelle travailler à distance, il peut être nécessaire de s’occuper d’un membre de la famille, ou le besoin de se déplacer dans une autre ville pour s’occuper de questions personnelles.

Selon les hypothèses du projet, le travail à distance pourra être effectué en tout ou partie à l’endroit indiqué par le salarié. En règle générale, ce sera le lieu de résidence du salarié ou un autre lieu de son choix. Cependant, l’employeur devra consentir à chaque fois que le salarié effectuera un travail à distance dans un lieu précis.

La nouvelle version du projet maintient toujours la possibilité d’ordonner le travail à distance sans consultation avec l’employé, par exemple pendant la période d’urgence, d’épidémie ou de force majeure, si la fourniture par l’employeur de conditions de travail sûres et hygiéniques sur le lieu de travail actuel de l’employé n’est pas temporaire possible. Le changement par rapport à la version précédente du projet réside également dans le fait qu’il sera possible d’émettre un tel ordre si l’employé, immédiatement avant l’émission de l’ordre, déclare qu’il dispose des locaux et des conditions techniques pour effectuer le travail à distance. .

Travail à distance à la demande des soignants

L’employeur devra approuver la demande de travail à distance pour les employés qui s’occupent d’un membre de leur famille. La nouvelle version du projet allonge la liste des locaux. Ce groupe comprend également les salariés s’occupant d’un autre membre de la famille immédiate ou d’une autre personne restant dans le même ménage, avec un certificat d’invalidité ou un certificat d’invalidité modérée ou sévère. L’employeur pourra refuser en raison de l’organisation du travail ou du type de travail effectué par l’employé, mais devra informer des raisons du refus dans les 7 jours (dans la version originale du projet il y avait 5 jours) .

Les dispositions relatives au versement d’avantages financiers supplémentaires liés au travail à distance n’ont pas changé de manière significative. Le salarié et l’employeur peuvent établir les règles d’utilisation des outils de travail non fournis par l’employeur lors du travail à distance. La nouvelle version du projet comprend une disposition selon laquelle un employé effectuant un travail à distance a droit à un équivalent en espèces du montant convenu avec l’employeur. La version antérieure supposait que le montant de l’indemnité serait déterminé dans un accord conclu avec le salarié.

Vaccinations en Pologne - photos illustrativesL’employeur pourra-t-il vérifier la preuve de vaccination? Le projet est à soumettre au Sejm

Santé et sécurité. L’employeur pourra retirer le consentement au télétravail

L’employeur a le droit d’effectuer des inspections de santé et de sécurité sur le lieu de travail à distance et pendant les heures de travail de l’employé – ce principe n’a pas changé. Le projet ajoute toutefois qu’en cas de lacunes, l’employeur peut demander au salarié de les retirer dans le délai prescrit ou de retirer son consentement à effectuer un travail à distance. Dans ce cas, le salarié sera obligé de commencer à travailler à l’endroit et à l’heure indiqués par l’employeur.

Le nouveau projet supprime également la réglementation selon laquelle déclarer un accident à un employeur au travail à distance signifie que le salarié s’engage à effectuer une inspection du lieu de l’accident. Cependant, une disposition a été ajoutée stipulant que l’inspection du lieu de l’accident est effectuée après la déclaration de l’accident de travail à distance à la date convenue par les membres de l’équipe d’accident et le salarié ou le membre de son ménage, si le salarié est incapable de convenir de cette date en raison de son état de santé.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.