Nouvelles Du Monde

SVT devrait abandonner “Mariés au premier regard”

SVT devrait abandonner “Mariés au premier regard”

SVT ne peut garantir la sécurité des participants

partager-arrowDela

annuler l’enregistrementSpara

développer à gauche

plein écran”Il est temps d’abandonner “Mariés au premier regard”, écrit Irena Požar d’Aftonbladet. Photo : Janne Danielsson

Depuis longtemps, je place “Mariés au premier regard” dans une catégorie à part en matière de télé-réalité.

Les saisons que j’ai regardées, les trois ou quatre dernières, ont généralement été chaleureuses et dignes. Bien sûr, l’oreiller de la honte est revenu de temps en temps, et je me suis parfois demandé à quoi pensaient les experts. Mais j’ai quand même considéré le programme comme meilleur dans son genre. C’est aussi là que j’ai été perdu dans mes pensées. Bien sûr, GVFÖ vaut mieux que sup and fuck TV à la “Ex on the beach” et “Paradise hotel”, mais qu’est-ce que ça dit vraiment ?

“Mariés au premier regard” parasite les rêves des gens autant que n’importe quelle autre émission de téléréalité. Et même si l’idée est bonne (sortir des schémas destructeurs avec l’aide d’experts et trouver l’amour de sa vie), le résultat est souvent différent. En plus d’épouser une personne que vous n’avez jamais rencontrée, vous devez également emménager ensemble et commencer à vivre ensemble. Ce processus rapide doit être documenté et analysé. Les plus grandes peurs et insécurités des participants sont rendues publiques alors qu’ils sont censés porter leur cœur à l’extérieur, car le format exige que l’on soit vulnérable et ouvert. C’est la volonté de s’exposer à ce qui m’a fait, et beaucoup avec moi, appeler les participants à ce type de programme. courageux. Mais la frontière entre courageux et téméraire est souvent mince, et la responsabilité de maintenir cette ligne incombe à SVT. Ils ont déjà échoué dans la série à succès, mais cette année, une nouvelle ligne a été franchie.

Lire aussi  Il continuera avec la balle dans le corps et le tireur a rendez-vous au parquet

développer à gauche

plein écran Les experts qui correspondent aux paires du programme. Photo de : Ulrika Malm

Une participante a déclaré au programme qu’elle avait été harcelée, même si elle ne le voulait pas. On ne nous en dit pas plus, mais force est de constater que la situation est grave. Le couple annule sa participation et, à propos du programme en cours de diffusion, SVT ferme largement le couvercle. Il en va de l’intégrité des participants, disent les responsables. Mais en réalité, l’espace entre les affirmations A et B devient si immense que les participants concernés sont en fait l’objet d’une énorme rumeur. C’est en soi un problème, mais n’oublions pas le gros problème ici : SVT n’a pas été en mesure de garantir la sécurité d’une participante. Pendant le tournage, elle a été exposée à quelque chose qui l’a blessée. Quelle responsabilité en assumez-vous ?

Rien du tout.

développer à gauche

plein écran Les participants à la saison en cours de “Mariés au premier regard” sur SVT. Photo : Ulrika Malm/SVT

Lire aussi  Rolls-Royce « Cinque Terre » : un luxueux hommage à l'Italie

L’événement de cette semaine dans le cadre de “Mariés au premier regard” fait partie d’une série d’exemples actuels de cas où les sociétés de production et les chaînes de télévision créent de l’insécurité pour les femmes. Il y a à peine un mois, il a été révélé que l’un des participants à “L’amour est aveugle” avait été accusé d’avoir agressé une ancienne petite amie. La production avait manqué cela lors du processus de casting. Dans The Bachelorette, on pouvait voir une candidate commenter les seins d’une employée. C’est du harcèlement sexuel.

Il est possible de parler de l’éthique même de la production et de la diffusion d’émissions de téléréalité, ou même de défendre la création de divertissement en parlant du désir des gens d’amour, de célébrité ou de réalisation de soi. Mais le fait qu’une partie du format télévisé permet aux femmes de partager le lit et la vie avec des hommes qu’elles ne connaissent pas représente toujours un risque pour la sécurité. Est-ce un problème auquel les sociétés de production et les géants de la télévision devraient s’attaquer ? Est-ce quelque chose dont la fonction publique devrait s’occuper ? Je ne le pense probablement pas.

Lire aussi  La chanteuse Isyana Sarasvati lutte contre le lupus érythémateux disséminé.

Il est temps d’abandonner “Mariés au premier regard” ou de forcer SVT à répondre à la question : comment garantirez-vous à l’avenir la sécurité des participantes ?

2024-05-30 01:45:35
1717028044


#SVT #devrait #abandonner #Mariés #premier #regard

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT