St-Etienne: le maire de Roche-la-Molière propose une "aide au carburant"

Bon carburant plafonné à 50 euros par mois, à partir du 1er janvier 2019
Un "bon carburant" mensuel jusqu'à 50 euros pour les citoyens les plus pauvres de Roche-la-Molière, commune de la métropole de Saint-Etienne. C'est l'annonce faite ce samedi 10 novembre par le maire.

Le principe de ce coup de pouce, qui vise les gens du Smic contraints de prendre leur voiture pour se rendre à leur lieu de travail, a été adopté vendredi 9 novembre, a déclaré Eric Berlivet, maire (ex-UDI, SE) de cette commune de quelque 10 000 habitants. . Le conseil d'administration du centre municipal d'action sociale de la ville a validé le projet. L'objectif de ce "bon carburant", d'une valeur de 50 euros pour un temps plein, proportionnellement au temps travaillé pour eux. Le temps partiel, c’est "encourager ceux qui ont un travail à ne pas abandonner à cause de la nouvelle augmentation de 7% des taxes sur l’essence prévue le 1er janvier", ajoute le premier magistrat de la ville. L'attribution de ces bons carburants, à compter du 1er janvier, pour une période de six mois, sera versée au dossier et selon différents critères. Par exemple, vous devez être domicilié dans la municipalité pendant au moins six mois.
Rouchons devra également répondre à des critères tels que la distance parcourue pour se rendre au travail. Donc, pour bénéficier de ce coup de pouce, il faut parcourir entre 15 et 40 kilomètres pour se rendre au travail. Au-delà de cela, il existe un système d’assistance fiscale, explique l’élu qui veut "donner la priorité à la critique de l’action" et ignore encore le nombre de bénéficiaires potentiels de cette aide. Le maire avait apporté son soutien à Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.