silence absolu (ou presque)

0
25

Les claviers à membrane sont de plus en plus présents sur le devant de la scène de jeu; Abordable, silencieux et puissant, ils constituent une alternative intéressante aux claviers mécaniques pour de nombreux joueurs.

Après le HyperX Alloy Core RGB, c’est au tour de Cynosa Chroma de Razer pour passer entre nos mains. Vendu environ 80 €, ce clavier à membrane et son dôme affichent un prix supérieur à celui de nombreux claviers mécaniques de milieu de gamme. Reste à savoir si ce Cynosa Chroma répond à toutes nos attentes et s'il représente un choix pertinent pour les joueurs en quête de silence … et de performance!

Razer Cynosa Chroma_test9

© Matthieu Legouge pour Clubic

Razer Cynosa Chroma: sa fiche technique

La société californienne de dispositifs de jeu est depuis longtemps habituée à proposer des produits haut de gamme toujours accompagnés de quelques innovations, comme ce fut le cas initialement avec la souris Boomslang ou, plus récemment, avec des claviers comme le Huntsman Elite intégrant des touches opto-mécaniques.

Loué pour l'esthétique, la qualité et les performances de ses produits, Razer tente également de convaincre les joueurs inquiets pour leur portefeuille, comme ici avec le Cynosa Chroma, un clavier à membrane d'entrée de gamme qui se négocie actuellement sous la barre des 70 €.

Le Razer Cynosa Chroma est :

  • Type de clavier : avec des membranes
  • Anti-fantômes : oui, sur 10 touches
  • Format : 104 clés / AZERTY
  • Rétro-éclairage : Touche tactile RVB
  • Prise en charge des macros : Oui
  • Touches multimédia : non
  • Poids 950 g
  • Dimensions : 46,3 x 15,4 x 3,1 cm
  • Interface de connexion : filaire, USB 2.0
  • Logiciel : oui, Razer Synapse
  • Prix ​​et disponibilité : déjà disponible, à 79,99 €
Razer Cynosa Chroma_test6

L'éclairage "Fire" est du plus bel effet © Matthieu Legouge pour Clubic

Design et ergonomie

Sur ses produits les plus chers comme ceux d’entrée de gamme, Razer semble avoir pris grand soin de trouver un design soigné et une bonne qualité de fabrication. Ainsi, nous n’avons pas été étonnés de constater au déballage que la Cynosa Chroma possède une esthétique sobre et élégante qui s’adapte sans problème à toutes sortes de configurations et de bureaux.

Razer Cynosa Chroma_test1

© Matthieu Legouge pour Clubic

Si cela reste assez classique, la signature de la marque est ici très reconnaissable; d'abord par la présence du logo Razer, mais aussi par la finesse de la sérigraphie de ses touches. De plus, on trouve aussi cette étrange habitude de Razer inverser le positionnement des chiffres et des caractères spéciaux, qui sont également de taille similaire, ce qui n’est pas le cas de la grande majorité des claviers du marché. De ce fait, les erreurs de frappe avec des caractères spéciaux ne sont pas rares les premiers jours d’utilisation, quand il n’est pas habituel d’utiliser un clavier Razer.

Razer Cynosa Chroma_test3

© Matthieu Legouge pour Clubic

En ce qui concerne la qualité de fabrication, il est difficile de trouver de vrais reproches à cette chroma Cynosa. Malgré sa conception entièrement en plastique, il est robuste et le châssis noir mat doit permettre à ce clavier de conserver sa place sur votre bureau pendant plusieurs années. Aucun défaut ne doit être noté non plus sur les finitions, elles sont dignes d'un appareil Razer et force est de constater que nous avons entre les mains un clavier d'un fabricant délicat qui colle à son image.

Contre-jour et Razer Synapse 3

Le rétro-éclairage fait évidemment partie des 16,8 millions de couleurs d'un touche d'éclairage configurable par clé. De nombreux effets sont disponibles via le logiciel Razer Synapse 3, toujours en beta. Si certaines lenteurs et autres bugs sont toujours, parfois, regrettables, Synapse 3 s'avère assez complet et permet une personnalisation approfondie de vos appareils Razer.

Razer Synapse 3

Malheureusement, de nombreux produits Razer ne sont toujours compatibles qu'avec Synapse 2 … Il est donc peut-être nécessaire d'installer les deux logiciels, solution qui n'est pas vraiment confortable pour une utilisation quotidienne. Cette observation est d'autant plus vraie que, de manière native, le Cynosa Chroma n'a pas de clé dédiée au rétro-éclairage (sauf F11 et F12 qui peuvent réduire ou augmenter son intensité), il est donc nécessaire de passer par Synapse 3.

Cependant, vous pourrez définir des touches dédiées à l'éclairage à l'aide du logiciel. Caractéristique intéressante: fonctionnalité de Synapse 3 Hypershift ; Cela vous permet d'attribuer une fonction secondaire à chaque touche!

Razer Cynosa Chroma_test2

© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, Razer propose plusieurs raccourcis via la touche Fn et les touches F1 à F12. Il y a quelques raccourcis multimédia, l'enregistrement de macros à la volée, ou le passage au mode "jeu" qui désactive simplement la touche Windows (et Alt + F4 Alt + Tab). Lorsque vous appuyez sur la touche Fn, le clavier n'éclaire que les touches de raccourci, une fonctionnalité de gadget mais dans l'ensemble très agréable.

Stabilité insuffisante?

Au fond du clavier, on trouve 5 patins antidérapants plutôt large et deux pieds qui permettent de basculer sur deux hauteurs différentes. Plat, la stabilité du clavier est parfaite, mais ça va mal quand on veut incliner la bête. En effet, les pieds n'ont paspas de revêtement antidérapant et leur utilisation signifie que les trois patins ci-dessus ne sont plus en contact avec le bureau. Résultat, le clavier a tendance à bien bouger lors de nos sessions de jeu et il est assez gênant de devoir le remplacer très régulièrement. Cet embarras était assez lourd lorsque nous avons testé le clavier sur notre bureau en satin, mais beaucoup moins avec notre tapis de souris XXL dont la surface est beaucoup moins glissante.

Razer Cynosa Chroma_test8

© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour ceux qui aiment jouer avec le clavier à plat, cela ne posera pas de problème, mais faites attention si vous dépliez les pieds pour le disposer sur une surface lisse et glissante. À la limite, il y a toujours la possibilité de coller des patins antidérapants achetés séparément; une solution de fortune qui devrait toujours remplir ses fonctions.

Pour terminer sur la question de l’ergonomie de ce clavier, il semble évident que l'absence de repose-poignets lui nuit. Assez compact pour un clavier de taille standard, un repose-poignets aurait permis une utilisation beaucoup plus confortable et évité de se sentir fatigué après quelques heures de jeu.

Grève et performance

L'utilisation d'un clavier à membrane pour un usage quotidien au bureau est un atout considérable pour plusieurs raisons: relativement silencieuse, elle permet de taper à un bon rythme de frappe sans avoir l'impression de taper sur une machine à écrire; Les fautes de frappe sont peu nombreuses et le toucher offert pas les membranes est très agréable.

Razer Cynosa Chroma_test5

© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour les jeux, c’est un peu différent et il est toujours dérangeant de passer d’un bon clavier à commutateur mécanique à un autre équipé de dômes en caoutchouc. Bien que cela soit presque imperceptible sur les modèles bien conçus, force est de constater que les claviers à membrane sont moins réactifs et sont sujets à plus d’erreurs d’activation que leurs équivalents mécaniques. Néanmoins, le Cynosa Chroma se comporte très bien en jeu, les touches ne semblaient pas spongieuses comme sur d’autres modèles à membrane et leur hauteur réduite compense leur distance d’activation plus longue que celle d’un clavier mécanique.

L’aspect le plus intéressant de ce clavier est finalement son caractère silencieux. Si nous jouons généralement avec un clavier équipé de commutateurs MX Silent, les touches de la Cynosa Chroma sont beaucoup moins bruyantes, ce qui peut constituer un argument de choix pour de nombreux joueurs. L'exemple le plus frappant est celui de la touche espace, le bruit qu'elle émet ici est étouffé au maximum tandis que notre MX Silent parvient rapidement à agacer notre entourage.

Razer Cynosa Chroma_test7

© Matthieu Legouge pour Clubic

Membrane ou mécanique, il s’agit principalement d’habitudes et de sensations. Si certains ne laissent rien pour leurs commutateurs Cherry MX, d’autres seront séduits sans crainte par un clavier comme le Cynosa Chroma. Le dernier critère de choix est bien sûr celui de la durabilité; Les dômes en caoutchouc ont tendance à se détériorer beaucoup plus rapidement qu'un commutateur mécanique, mais les claviers à membrane sont également généralement vendus un peu moins chers.

Razer Cynosa Chroma: Examen de Clubic

Razer signe un très bon clavier avec ce chroma Cynosa. Son design polyvalent est conçu pour plaire au plus grand nombre, alors que ces fonctionnalités ne doivent pas laisser les joueurs en marbre. Rétro-éclairage soigné, anti-ghosting sur 10 touches, édition de macros à la volée, sans oublier le logiciel Synapse 3 qui, malgré quelques échecs, reste une solution complète et facile à utiliser.

Certaines absences sont à regretter, à commencer par celle du repose-poignet, des touches de macros ou du multimédia dédié, mais rien d’inacceptable ici, sauf peut-être pour les joueurs conscients du MMORPG.

Le Cynosa Chroma est un clavier idéal pour qui veut garder un environnement calme et paisible devant son PC. Cependant, le choix sera vite fait pour ceux qui souhaitent se concentrer sur les performances car il existe déjà des claviers mécaniques qui valent le détour sur cette gamme de prix.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.