SANA: La coalition internationale bombarde la province syrienne de Deir ez Zor avec du phosphore blanc

La coalition internationale menée par les Etats-Unis a bombardé la ville syrienne de Hayin, dans la province de Deir ez Zor, avec des bombes au phosphore blanc, interdites par les conventions internationales, a rapporté l'agence de presse SANA.

Des sources citées par l'agence ont indiqué que la coalition avait lancé des frappes aériennes dans plusieurs quartiers de cette ville sous le prétexte de combattre des terroristes de l'État islamique.

À ce jour, aucune attaque n'a été signalée parmi la population civile.

Pour sa part, le président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération de Russie, Konstantin Kosachev, a déclaré que Moscou demanderait aux organes compétents une enquête sur l'utilisation de bombes au phosphore blanc par la coalition internationale.

Ce n'est pas la première fois que la coalition internationale commette un attentat à la bombe en Syrie en utilisant ce type d’armes interdites par un protocole additionnel à la Convention de Genève de 1949. La dernière fois s’est produite en septembre dernier, lorsque l’aviation américaine a bombardé une ville de Deir ez Zor à l’aide de bombes phosphore blanc incendiaire, qui causé de graves incendies.

En juin, la coalition a assuré qu'elle recourrait à ce type d'armes seulement "pour créer des écrans de fumée, dissimulant du matériel et marquant le sol ", en respectant" toutes les règles de la guerre. "Il a également souligné qu'il utilisait des bombes contenant du phosphore blanc conformément aux normes internationales et en prenant toutes les précautions par rapport à la population civile.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.