Nouvelles Du Monde

Salon des inventions à Genève: Comment vendre son idée avec succès

Salon des inventions à Genève: Comment vendre son idée avec succès

Publié

Genève«Il faut savoir vendre une idée»

Plus de 1000 trouvailles sont présentées à la 49e édition du Salon des inventions. Nouveauté: des ateliers pour encadrer ceux qui veulent lancer leur propre projet.

par

«Ce sera utile pour mon projet, je ne suis pas là pour rigoler», explique Patrick. Cet habitant de Nantua (F) veut lancer son invention, un projet dans la construction. «C’est un gros truc dans lequel je me suis lancé, et ça me dépasse», dit-il. Il vient d’assister à un atelier consacré au pitch, c’est-à-dire comment présenter son idée en quelques minutes pour convaincre des investisseurs, notamment. «Comme disait l’animatrice, c’est bien d’avoir une idée, mais il faut savoir la vendre», poursuit le Français.

C’est la grande nouveauté du Salon des inventions, dont la 49e édition a débuté mercredi et se tient jusqu’à dimanche à Palexpo: un programme d’animations conçu avec diverses institutions et organismes (Fondetec, Genilem, Fongit, Artefact OI, ainsi que l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, Association romande de la propriété intellectuelle et Institut fédéral de la propriété intellectuelle) pour guider les innovateurs en devenir.

Lire aussi  Portes et studios ouverts à Dresde : nous vous invitons au Funkhausfest au MDR SACHSEN

De l’idée à la concrétisation

«L’idée est de mettre en avant les organismes de soutien à l’innovation et les outils à la disposition du visiteur, entre le moment de l’idée et celui où il concrétise son projet», expose Caroline Simonet, directrice générale de l’événement. Ateliers sur l’intelligence artificielle ou le prototypage, témoignages d’entrepreneurs régionaux ou encore discussions avec des experts sur le financement ou la propriété intellectuelle sont proposés.

Spécialiste du pitch et manager chez Artefact OI, Stéphanie Trang juge que ces prestations «manquent dans le domaine» et les visiteurs de son atelier «ne sont pas préparés». «Croire en son projet, ce n’est pas facile, relate-t-elle. Ça passe par le pitch. Ça consiste en résumé à révéler son charisme. La forme compte à 80 %.» Patrick a l’intention de suivre tous les ateliers: «On ne prévoit pas tout ça quand on se lance.»

Une moitié venue de Chine

Un coffre-fort portable pour mettre à l’abri ses affaires à la plage, un ramasse-feuilles tout en un ou un automate à café pour les gares ou aéroports qui prépare des boissons commandées à l’avance depuis son portable: 1035 inventions sont présentées cette année, un record. La moitié des trouvailles présentées viennent de Chine ou des régions alentour, indique Caroline Simonet. La Suisse n’est représentée que par une dizaine d’inventions. La directrice espère qu’en faisant intervenir les institutions locales, «on puisse se réancrer à Genève ces prochaines années».

Lire aussi  Trois pays européens ont empêché Zelensky de s'adresser à leurs parlements - OP

en Français

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT