Réouverture des commerces sans Premier ministre à Chartres, rumeurs à Châteaudun… Les indiscrétions de la semaine

| |

Le premier ministre annule sa visite à Chartres…

Le Premier ministre, Jean Castex, devait venir à Chartres, hier matin, à l’occasion de la réouverture des commerces dits non essentiels. Mais cela n’a finalement pas été le cas. Il devait être accompagné par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance. Ils devaient aller à la rencontre de petits commerçants qui ont reçu l’autorisation de rouvrir leur boutique, ce samedi. Toute la journée de jeudi, différents services ont travaillé sur cette venue. Mais toutes les conditions nécessaires à un déplacement ministériel en cette période de pandémie n’étaient, semble-t-il, pas forcément réunies pour ce samedi, a laissé entendre la préfète d’Eure-et-Loir, qui a annoncé que la visite du Premier ministre n’était pas annulée mais reportée à 2021 : « Il nous a promis de revenir en Eure-et-Loir prochainement. » Au final, le duo était, hier, à Reims (Marne), pour marquer ce jour de réouverture des commerces.

… et tout le monde n’est pas mécontent

La venue puis l’annulation de la visite du Premier ministre, Jean Castex, et du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, à Chartres, a fait réagir sur les réseaux sociaux. « Tant mieux, en plus c’était une bien mauvaise idée pour cette première ouverture des commerces… », estime un internaute. « Peu importe, ce sont des personnes non essentielles », raille un autre, prenant la défense des petits commerces dits non-essentiels. « L’année prochaine ! On a le temps de leur préparer un bon accueil ! », s’enthousiasme encore avec ironie un autre, après avoir lu qu’il pourrait y avoir une manifestation de mécontents durant leur venue à Chartres. Un autre enfin écrit : « Restez dans votre monde, ne venez pas dans le nôtre. » Preuve, peut-être, que le fossé entre les “élites” et les citoyens est encore loin d’être comblé.

Rumeurs au conseil municipal de Châteaudun…

Cinq mois après l’arrivée d’une nouvelle équipe au Conseil municipal de Châteaudun, il devient évident que la majorité et l’opposition ne partiront pas en vacances ensemble. Cette impression s’est renforcée lors du Conseil, jeudi, quand Christophe Seigneuret (sans étiquette), tête de liste d’opposition “Châteaudun pour tous”, a évoqué « des informations dont j’ai eu vent, début octobre, comme quoi nous allions vous rejoindre au sein de la majorité. Il n’en sera jamais question, le but est d’être une opposition constructrice », a-t-il lancé à Fabien Verdier (DVG), maire de Châteaudun. Christophe Seigneuret n’en est pas resté là, il a demandé à Fabien Verdier : « Comment avez-vous pu dire que je vous ai accompagné à Bercy (le 30 septembre, NDLR) pour la présentation des 50 villes qui vont accueillir un service délocalisé des Finances publiques ? » Concernant ces deux points, la réponse de Fabien Verdier à Christophe Seigneuret fut très courte : « Vous m’apprenez ces rumeurs. »

Didier Huguet d’adjoint à conseiller à Châteaudun

Didier Huguet s’est vu retirer ses délégations de deuxième adjoint aux finances et à la valorisation des anciens combattants par un arrêté pris, le 17 novembre, par Fabien Verdier (DVG), maire de Châteaudun. Le « non-maintien » de Didier Huguet dans ses fonctions d’adjoint a été voté en Conseil municipal, jeudi, entérinant le divorce entre la majorité et Didier Huguet (voir notre édition d’hier). Mais pas question pour celui qui a été maire de 2008 à 2014, de démissionner ni de quitter le Conseil municipal. Il y reste comme conseiller.

Un millier de spectateurs pour la pièce Fratelli

Boosté par l’annonce, mardi soir, de la réouverture des lieux culturels pour le mardi 15 décembre, Emmanuel Ray, directeur de la compagnie chartraine du Théâtre en pièces, a révélé une autre source de satisfaction. La pièce Fratelli, qui était à l’affiche au Théâtre de poche pendant un mois, en septembre et octobre, a attiré, en tout, un millier de spectateurs. « Avec les contraintes sanitaires et la baisse de la jauge, on peut s’estimer très heureux », réagit le metteur en scène (photo Victor Tonelli).

De quel Castel parle Rémi Martial ?

Quel Castel ? Rémi Martial, maire (LR) de Lèves, se lâche sur son compte Twitter. Il écrit : « La seule annonce que Macron et Castel ont oublié de faire, c’est d’enfermer les absurdes bureaucrates à double tour. » On sait qui est Macron, mais qui est donc ce fameux Castel ? Peut-être le chercheur du CNRS, Pierre-Henri Castel, historien et psychanalyste, qui s’exprimait cette semaine dans La Croix, à propos de l’argument écologique prôné par certains pour limiter le nombre de naissances : « La taille du logement, l’espérance d’emploi, la forme physique des parents […] pèsent sûrement plus lourdement sur la décision de procréer ou pas. » À moins que Rémi Martial ne parle de Pierre Castel, maire de Quian (Aude), qui s’est récemment exprimé dans La Dépêche du Midi : « Il est sans doute nécessaire de confiner à nouveau les Français, mais il ne faut pas ajouter de l’injustice à une situation désespérée. » À moins que ce soit du Premier ministre, Jean Castex, dont il parle…

Six mises en demeure pour les grandes surfaces

Durant le confinement, les supers et hypermarchés ont été contraints de fermer des rayons pour ne pas se retrouver en concurrence déloyale face aux petits commerçants obligés de fermer leur boutique. Les services de l’État ont contrôlé ces grandes surfaces et n’ont pas pris de mesures sanctions. En revanche, ils ont délivré six mises en demeure à des enseignes pour se conformer aux dispositions légales qui, il est vrai, n’étaient pas toujours simples à respecter.

Stratégie de communication

Facebook, Twitter… Fabien Verdier possède des comptes à son nom sur les réseaux sociaux. Il aimait, d’ailleurs, en dévoiler le nombre de followers, en juin, pendant la campagne du second tour des municipales. Thierry Martin, élu d’opposition de la liste “Châteaudun pour tous”, a interpellé le maire de Châteaudun, jeudi, en Conseil municipal : « Monsieur Verdier, vous communiquez sur votre page Facebook et sur celle de “Châteaudun 2020” (la liste conduite par Fabien Verdier pendant les municipales, NDLR) avant de le faire sur le site Internet et la page Facebook de la Ville. Merci d’apporter les informations sur ces pages avant de faire votre communication personnelle sur les vôtres. » Du côté de Fabien Verdier (DVG), il n’y a pas franchement eu de réponse sur cette stratégie de communication : « J’entends vos remarques. Mais il y a des sujets plus structurants », a-t-il indiqué à Thierry Martin, avant de clore la séance du Conseil municipal après trois heures de débats.

Viser juste

Depuis hier, les chasseurs peuvent reprendre leur fusil pour aller chasser, mais à titre individuel. La chasse avait été suspendue durant le reconfinement, sauf pour la chasse visant à réguler les populations de grand gibier ou pour les animaux classés “nuisibles”, selon un arrêté pris par la préfète durant le confinement. Cette fois, il est possible de chasser, mais en respectant la limite des 20 km autour du domicile et la durée de trois heures. Il va falloir viser juste pour rentrer dans les clous.

Les clients sont de retour

Les commerçants (peut-être encore plus que les clients) avaient forcément le sourire, hier, pour ce premier jour de réouverture après un mois de fermeture. En Eure-et-Loir, les consommateurs étaient au rendez-vous. De quoi récompenser les efforts faits ces derniers jours pour accueillir en toute sécurité la clientèle. De quoi, aussi, regonfler le moral de ces professionnels, tout autant que les chiffres d’affaires.

La rédaction

.

Previous

Un homme dans un état critique après avoir été abattu à l’extérieur de la station-service de Minneapolis – WCCO

Carthagène, dans le classement des ports

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.