Pour emprisonner les mareros qui ont démembré un homme et publié une vidéo

San Salvador, El Salvador.
Huit membres de la bande de Mara Salvatrucha (MS13) ont été envoyés hier en détention préventive et ont reçu l'instruction de tuer et de démembrer un homme, puis de publier la vidéo sur la criminalité sur les réseaux sociaux, a annoncé le bureau du procureur d'El Salvador.
La source a indiqué que la victime, identifiée comme Manuel Eduardo Guzmán, âgé de 38 ans, avait été privée de liberté le 8 février 2016 dans le canton de San Nicolás, dans la municipalité d'Apastepeque (sud-est).
Guzmán a été "démembré avec des couteaux puis les parties de son corps ont été enterrées dans une propriété (terre)", a déclaré le ministère public.
L'entité fiscale a souligné qu'après le crime, les membres du gang avaient publié la vidéo de ce qui s'était passé sur les réseaux sociaux.
LIRE: Brésil: Onze morts, dont cinq otages, après des tentatives d'assaut
Les membres du gang, poursuivis au pénal pour homicide qualifié, ont été identifiés comme suit: Luis Antonio López Sáenz, René Antonio Lara, Juan Francisco Cisneros, Dimas Adalberto Amaya, Santos Javier Saravia Leiva, Denis Alfonso Flores, José Agustín Calderón Amaya et Héctor Iván Carrillo Durán, a ajouté la source.
Le Salvador est assiégé par la Mara Salvatrucha (MS13), structure que les États-Unis cherchent à éliminer, les factions révolutionnaires et sudistes de Barrio 18 et d'autres gangs de minorités, qui comptent plus de 600 cellules et 60 000 membres dans tout le pays.
Le gouvernement attribue à ces gangs les taux élevés de meurtres qui placent le pays parmi les plus violents au monde, avec des taux de 103, 81,7 et 60 morts violentes pour 100 000 habitants en 2015, 2016 et 2017, respectivement. .

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.