Plusieurs policiers blessés lors des violences dont un lynché à Paris, un autre défiguré à Morlaix.

0
81
De violents incidents ont eu lieu place de la République à Paris ce samedi après-midi. (Capture vidéo Line Press)

De nombreux événements ont eu lieu ce samedi dans plusieurs villes françaises pour les vestes jaunes de l'acte XII. Des réunions émaillées à nouveau par des incidents violents.

À Paris, l'événement s'est déroulé sans encombre, jusqu'à l'arrivée place de la République en milieu d'après-midi. La police a ensuite été lapidée et utilisée avec du gaz lacrymogène, mais également avec des lanceurs de la défense (LBD 40) pour des policiers du détachement d'action rapide (RAF).

Des accusations ont été portées par la police, en séquence, pendant plusieurs heures. De nombreuses personnes ont été arrêtées lors de scènes de violence et de dégradation. Vingt-deux personnes ont été arrêtées dans la capitale selon les derniers chiffres du siège de la police à la fin de la journée.

"Nous sommes attachés depuis longtemps, nous avons des barres de fer, des roues de vélo, des pavés, à peu près tout ce qui nous permet de démarrer" nous raconte un policier du BAC au nord de Paris, qui se dit "fatigué" par ces samedis de tension.

CRS lynché

Au cours des affrontements, un CRS a été "lynché sur le sol", explique le syndicat UNSA Police.

"Après avoir été frappé au visage," il est "tombé au sol" et "a reçu beaucoup de coups de pied à la tête, en particulier", a déclaré le syndicat. Le policier a été évacué à l'hôpital.

Projectiles et engins explosifs à Morlaix

La situation a également dégénérée à Morlaix (Finistère). Des affrontements ont éclaté près de bâtiments publics. Les manifestants ont ensuite tenté de forcer un barrage routier de la police près de la sous-préfecture, mais aussi d'envahir le poste de police.

Les forces de sécurité ont essuyé des jets de projectiles mais également des engins explosifs précis USAinformations.

Un policier gravement blessé au visage

Un policier a été grièvement blessé au visage et a plusieurs dents cassées, d'autres arrachées. La déléguée syndicale du SGP FO, Linda Kebbab, a posté deux photos du responsable défiguré.

Quatre personnes ont été arrêtées, dont l'auteur des violences contre le policier. En outre, quatre autres policiers ont été meurtris, a précisé la préfecture.

Deux policiers ont également été blessés par des jets de projectiles à Nantes (Loire-Atlantique), un évacué par les pompiers écrits Le Figaro. Deux autres ont été blessés à Valence (Drôme): un CRS victime d’un jet de trottoir et un autre qui se trouvait dans un véhicule dont la vitre était cassée.

58 600 manifestants selon l'intérieur

"Puis-je exprimer mes pensées les plus proches aux nombreux membres de la police et de la gendarmerie blessés et à leurs familles", a écrit le directeur général de la police nationale (DGPN), Eric Morvan, dans un tweet.

58 600 manifestants ont été dénombrés ce samedi dans toute la France, selon un décompte du ministère de l'Intérieur. 69 000 ont été comptés samedi dernier. Des chiffres très contestés par les Gilets jaunes accusant le gouvernement de sous-estimer leurs mobilisations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.