Paul Haenen a un “court-circuit dans la tête” lorsqu’il se rend compte que la fin approche | Étoiles

| |

Le comédien, surtout connu pour ses alter ego Margreet Dolman et Dominee Gremdaat, a certainement dû faire face à de nombreuses déconvenues dans sa jeunesse. Il a lutté avec son homosexualité et a été rejeté en tant que producteur de télévision à Hilversum. “J’espère que les gens apprendront qu’ils ne devraient pas l’accepter si la porte se ferme devant eux”, a déclaré Haenen.

« Il y a toujours une autre porte qui s’ouvre. Quand j’ai dû abandonner la télévision, je suis allé au théâtre. J’espère que les jeunes apprennent qu’ils sont eux-mêmes centraux. Le monde extérieur est le problème, pas vous.

« Avenir limité »

Haenen se rend de plus en plus compte qu’il approche de la fin de sa vie. “Cela me donne un court-circuit vraiment étrange dans ma tête, l’idée que j’ai un avenir limité”, dit-il. « Je fais ce que je fais avec la même naïveté et le même enthousiasme enfantin qu’avant. Je trouve ça bizarre de réaliser que dans cinq ou dix ans je devrai arrêter de faire ça. Ou que ma vie est déjà terminée.

Haenen joue son spectacle de fin d’année avec ses alter ego Margreet Dolman et Dominee Gremdaat cette année en raison de la rénovation de son propre théâtre Betty Asfalt au théâtre De Kleine Komedie et De Hallen Studios. Les représentations dans De Kleine Komedie sont épuisées, des billets sont encore disponibles pour les soirées dans les Studios De Hallen. Haenen jouera cette série du 22 au 31 décembre.

Previous

Nous mettons la technologie à l’épreuve

Wanda Nara parle du “triangle”, puis lance la ligne de costumes sexy

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.