Économie

Pas de printemps pour l’étape de la marche en mars

Par Association de presse

Publié: 19h06 HAE, 15 avril 2018 |
Actualisé: 19h06 HAE, 15 avril 2018

Le nombre de visiteurs a chuté de 6% en mars, la plus forte baisse d’une année sur l’autre depuis la fin de 2010, selon les chiffres.
La baisse substantielle pour les cinq semaines au 31 mars – comparativement à une baisse moyenne de 1,4% au cours de la dernière année – a été observée principalement dans le Grand Londres, en baisse de 7,5%, au sud-est (-6,5%) et dans les East Midlands (-5,6 %) selon le BRC-Springboard Footfall and Vacancies Monitor.
Il n’y a pas eu d’augmentation de la fréquentation pour aucune région du Royaume-Uni.

Personnes marchant le long d’une rue haute (Nick Ansell / PA)

La croissance a diminué dans toutes les destinations de magasinage, avec une baisse de 8,6% dans la grande rue, de 4,8% dans les centres commerciaux et de 1,8% dans les parcs commerciaux.
Helen Dickinson, directrice générale du British Retail Consortium, a déclaré: «Alors que la période prolongée de mauvais temps a eu un impact sur les acheteurs visitant la rue, nous observons une tendance à long terme de baisse de fréquentation, ce qui montre que les acheteurs ont plus de choix. où et quand ils magasinent.
“L’environnement de la vente au détail est en train de changer et les détaillants investissent dans l’innovation et les adaptations technologiques en réponse à cela.
“Les décideurs doivent également jouer leur rôle avec une vision pour un système d’imposition des entreprises moderne qui reflète ce nouvel environnement.”
Diane Wehrle, directrice du marketing et des idées de Springboard, a déclaré: «Le mauvais temps a mis fin à toute lueur d’espoir pour une augmentation de l’activité des acheteurs en mars. Frapper la semaine suivant la fin de semaine de paie était le pire moment possible car cela signifiait que les acheteurs qui avaient un budget disponible reportaient leurs voyages. ”
“En effet, tout au long du mois, nous avons été en mesure de suivre l’impact sur la fréquentation chaque jour alors que le mauvais temps se déplaçait à travers le Royaume-Uni.”
Mme Wehrle a déclaré que la baisse annuelle était «indubitablement une fonction de la faible confiance des consommateurs découlant des contraintes économiques continues liées à l’inflation actuelle des prix et à la préoccupation pour l’avenir».
Publicité

Partager ou commenter cet article

Désolé, nous n’acceptons actuellement aucun commentaire sur cet article.

Post Comment