PACC ne nomme pas les législateurs sous enquête pour corruption présumée du DPWH, déclare Belgica

| |

Commissaire du PACC Greco Belgica. Photo courtoisie: Bureau des relations publiques et de l’information du Sénat (PRIB)

MANILLE – Le commissaire de la Commission présidentielle anti-corruption (PACC), Greco Belgica, a déclaré samedi que l’agence ne nommerait pas les législateurs sous enquête pour implication présumée dans la corruption au ministère des Travaux publics et des Autoroutes (DPWH), affirmant que cela «compromettrait» l’enquête.

Ceci, alors que le représentant de la liste du parti Anakalusugan, Mike Defensor, l’a mis au défi de révéler les personnes impliquées après avoir révélé plus tôt que certains législateurs étaient de mèche avec le personnel du DPWH dans des pratiques de corruption présumées.

PTV

“Je ne veux pas faire d’objets aveugles ou faire un babillard ou un panneau de bruit de notre enquête parce que si je dis qui fera l’objet d’une enquête avant l’enquête ou qui sont les suspects, c’est comme si j’avais dit au détenu qu’il sera arrêté et que compromettre l’enquête », a déclaré Belgica lors d’un point de presse.

(Si je devais dire qui fait l’objet d’une enquête avant l’enquête ou qui sont les suspects, c’est comme dire au suspect que je vais les arrêter et cela compromettra l’enquête.)

Les sénateurs ont signalé plus tôt environ 345,25 milliards de pesos en montant forfaitaire inséré dans le projet de budget 2021 du DPWH, les législateurs et les responsables du département ayant déclaré demander des «pots-de-vin» aux entrepreneurs qui remportent des projets de l’agence.

Le président Rodrigo Duterte, qui a parlé plus tôt de la corruption présumée au DPWH, a déclaré qu’il prévoyait de créer un groupe de travail distinct pour éradiquer la corruption présumée au sein de l’agence. Belgica a déclaré que le Bureau national d’enquête ou le Bureau du médiateur mènera l’enquête, citant les limites du PACC.

“Le PACC est limité aux personnes nommées par le président, il a besoin d’un organe différent comme le NBI ou l’Ombudsman pour mener l’enquête”, a déclaré Belgica, tout en affirmant que l’agence se limitait à recueillir des informations.

Le président avait auparavant formé un groupe de travail pour enquêter sur les allégations de corruption au sein de l’assureur-maladie d’État PhilHealth, ce qui a conduit à des recommandations visant à poursuivre plusieurs anciens et actuels responsables.

Le secrétaire aux travaux publics, Mark Villar, avait auparavant créé un groupe de travail composé de 5 fonctionnaires pour sonder les autres cadres et employés de l’agence, qui gère des milliards de fonds publics pour de grands projets d’infrastructure. Il avait également promis d’arrêter la corruption dans l’agence.

Sonde de corruption DPWH, DPWH, corruption DPWH, Greco Belgica, Mike Defensor, enquête de corruption DPWH, PACC Belgica, Belgica DPWH probe

.

Previous

Neuf membres de la même famille sont morts après avoir mangé des nouilles contaminées du congélateur

Le 24 octobre 2001, le parc éolien de Somerset ouvre au-dessus de l’autoroute à péage PA

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.