Home » Or et argent! Les paracyclistes slovaques ont brillé sous le mont Fuji – Autres sports – Sports

Or et argent! Les paracyclistes slovaques ont brillé sous le mont Fuji – Autres sports – Sports

by Nouvelles

Kuril a réalisé le meilleur temps sur la piste longue de 32 km sous le mont Fuji – 45 : 47,10 min.

La Slovaquie a célébré un doublé dans le contre-la-montre, son compatriote Metelka a terminé deuxième, complétant ainsi sa collection de médailles pour le PH 2020.

À Tokyo, il avait déjà remporté des courses d’or sur 4 000 mètres et une médaille de bronze au kilomètre fixe sur piste.

Drapeau slovaque avec drapeau britannique pendant le podium ...

Il a déjà un total de six médailles paralympiques, dont trois sont les plus précieuses. Le Britannique George Peasgood a terminé troisième du contre-la-montre de mardi.

Kuril, 41 ans, a suivi la médaille de bronze de Rio 2016 :

“Les impressions sont incroyables. Des miracles se produisent, mais c’est un grand miracle. Bien sûr, je m’y suis systématiquement préparé, mais probablement chaque athlète qui est ici.

Chaque parachutiste a une histoire très difficile derrière lui, la plupart d’entre nous ont été blessés, chacun de nous a dû se lever et vivre son destin », a-t-il déclaré à paralympic.sk.

Après le titre de champion du monde de course sur route à Estoril, au Portugal, Kuril a ajouté un triomphe aux Jeux paralympiques :

“Ces dernières années, j’ai eu la malchance de me blesser, ça a été très difficile. Vous avez des années à venir, après plus de 20 saisons, il fait du sport de manière si monotone.

Peut-être même qu’il arrête d’y croire. Mais je devais y croire, Tokyo est venu et c’est ici. Je l’ai très bien aménagé, je suis déjà très expérimenté, j’étais parfaitement préparé. Ces sentiments sont incalculables… “

Patrik Kuril approche de l'objectif du contre-la-montre gagnant. Photo : SPV

Patrik Kuril Patrik Kuril approche de l’objectif du contre-la-montre gagnant.

Deux montées dont une plus raide et plusieurs virages, telle est la brève description du Fuji Speedway, choisi par les organisateurs pour la course paracycliste contre-la-montre. Metelka et Kuril dans la catégorie C4 et Ondrej Strečko (C5) ont bouclé quatre fois le circuit de huit kilomètres.

Après le premier tour, les deux représentants slovaques ont pris les devants – Metelka était premier, Kuril deuxième. En fin de compte, l’ordre à l’arrivée était à l’opposé.

“Le premier circuit, le début est le plus dur pour moi. Mais petit à petit j’ai commencé. Je ne voulais pas entendre un mot sur comment j’allais.

Je n’ai rien remarqué autour de moi, je n’avais aucune idée de ce à quoi ma performance serait suffisante. J’espérais qu’une médaille de bronze pourrait fonctionner, mais l’or est un beau choc pour moi », a avoué Kuril.

Patrik Kuril (à droite) et Jozef Metelka après un doublé... Photo : SITA/AP

Patrik Kourile, Jozef Metelka Patrik Kuril (à droite) et Jozef Metelka doublent après le contre-la-montre.

“J’ai tout sacrifié pour ça. Préparation, isolement pour que je ne rencontre personne. Je ne suis même pas allé à la course. Eh bien, que je gagnerai, je ne pouvais qu’en rêver jusqu’à présent”, a ajouté l’heureux gagnant.

Après le succès sur la piste, le paracycliste Jozef Metelka a complété sa collection pour le métal précieux de chaque lustre au PH 2020.

“Je n’ai pas spécialement entraîné le voyage. Je me suis concentré principalement sur la piste. Je suis content d’avoir réussi la deuxième place”, a-t-il déclaré à paralympic.sk. Pour Metelka, c’est déjà la sixième médaille paralympique de sa carrière (3–2-1).

Ondrej Strečko a également réalisé un solide résultat en terminant huitième dans la catégorie C5.

Le Premier ministre Eduard Heger a félicité les Kouriles d’or et les Metelka d’argent pour leur excellente performance.

“Patrik Kuril a remporté une médaille d’or au 32 km. Félicitations pour une belle performance. Notre autre représentant, Jozef Metelka, a terminé à la deuxième place et a déjà collecté tous les métaux précieux – bronze, or et désormais argent », a rappelé le Premier ministre. Il a ajouté qu’il est fier de l’équipe paralympique.

Le représentant du gouvernement de la République slovaque pour la jeunesse et le sport, Karol Kučera, a félicité Kuril et Metelka. Il parle de performances fantastiques. Le service d’information de presse du Bureau du gouvernement de la République slovaque en a informé.

“Nous sommes doublement heureux grâce au paracycliste Patrik Kuril, qui a remporté le contre-la-montre C4-5 sur la piste de 32 kilomètres et l’a suivi jusqu’à la ligne d’arrivée pour une autre médaille des Jeux paralympiques de Tokyo, cette fois en argent, Jozef Metelka”, a commenté Kučera.

Jozef Metelka Lire la suite Metelka est un phénomène mondial. Il a détruit la compétition à Tokyo et a remporté son or

Anna Oroszová a pris la quatrième place du contre-la-montre au PH 2020 à Tokyo.

Le handbiker de 55 ans a atteint un temps de 35 : 36,37 min dans la course féminine H1-3 sur le Fuji International Speedway, derrière l’Allemande Annika Zeyen de 2 : 49,40 min.

Oroszova était à une minute et 46 secondes de la barre de bronze de Polka Kalužová.

Pour Oroszová, c’est la meilleure place en paracyclisme avec sa troisième participation au PH, jusqu’à présent elle était la septième meilleure du contre-la-montre en 2012 à Londres.

Anna Oroszová contre Tokiu. Photo : SPV

Anna Oroszova Anna Oroszová contre Tokiu.

Elle a déjà participé à la pression au banc aux PH de Sydney 2000 et d’Athènes en 2004 et a terminé quatrième à deux reprises.

« La piste était difficile, ondulée. J’y comptais, mais je regrette que la chaîne soit tombée devant la ligne d’arrivée. J’ai dû la lancer et j’ai perdu de précieuses secondes.

Je rêvais d’être placé à la sixième place. La quatrième place est au-dessus du plan », a déclaré Oroszová sur le site Internet du Comité paralympique slovaque.

Ondrej Strečko a également participé au contre-la-montre mardi dans la catégorie C5, terminant huitième avec un écart de près de cinq minutes et demie sur le vainqueur néerlandais Daniel Abraham Gebru.

Le bilan global des médailles de la Slovaquie aux PH 2020 après le “mouvement” de mardi en paracyclisme s’est amélioré à deux médailles d’or, deux d’argent et une de bronze. Le parapentiste Marcel Pavlík aurait pu le souligner encore plus, mais il a terminé juste derrière la barre des médailles.

Au premier tour, il a éliminé l’Américain Matt Stutzman 143 : 137 en huitième de finale de l’arc de poulie, et en quart de finale il a également réussi avec le Finlandais Jer Forsberg 144 : 141. Mais vint ensuite deux défaites serrées contre les Chinois et la fin des ambitions de médailles.

Tout d’abord, en demi-finale, Che C’-chao a perdu 146 : 148 et dans la lutte pour la 3e place également contre son compatriote Aj Sin-liang 142 : 144. Un autre représentant slovaque à l’arc de poulie dans le parc Jumenošima, Marián Marečák, a terminé son pèlerinage en huitièmes de finale, lorsqu’il a perdu contre l’Indien Rakesh Kumar 137: 140.

« Les Chinois sont tout simplement des concurrents trop puissants. Je dois travailler encore plus sur moi-même pour être encore plus haut », a déclaré Pavlík, déçu, qui était cinquième à Rio de Janeiro il y a cinq ans.

Veronika Vadovičová Lire la suite Mon partenaire ne me donne pas de roses ou de parfum. Plutôt une partie de l’arme

“Une fois que vous entrez dans les quatre premiers, vous espérez gagner une médaille, mais cela ne s’est pas produit. Néanmoins, je suis fier de ce que Marcel a accompli.

Il a bien tiré en demi-finale, mais il y avait un gars qui visait encore mieux. C’est un peu impuissant. S’il n’a pas croisé un Chinois, mais s’il n’a pas joué », a déclaré l’entraîneur de Pavlík, Peter Kuračka, sur le site Internet du SPV.

PH 2020

Cyclisme sur route, contre-la-montre sur 32 km :

C4 : 1. Patrik KURIL 45 : 47.10 min., 2. Jozef METELKA (tous deux SR) 46 : 05.05, 3. George Peasgood (Grande-Bretagne) 46 : 08.23

C5 : 1. Daniel Abraham Gebru (NLD) 42 : 46,45, 2. Jegor Dementiev (UKR) 43 : 19,11, 3. Alistar Donohoe (Aust.) 43 : 36,80,…, 8. Ondrej STREČKO (SR) 48 : 07.86

Contre-la-montre Femmes H1-3 : 1. Annika Zeyenová (Nem.) 32 : 46,97, 2. Francesca Porcellatová (Tal.) +43,55, 3. Renata Kalužová (Poľ.) +1 : 03,35, 4. Anna OROSZOVÁ (SR) + 2: 49,40 minutes

Arc classique – huitièmes de finale : Marcel Pavlík (SR) – Stutzman (USA) 143 : 137, Marián Marečák (SR) – Kumar (Inde) 137 : 140
quarts de finale: Pavlik – Forsberg (FIN) 144 : 141
demi-finale: Pavlik – Che Chi-chao (Chine) 146 : 148
3ème place: Pavlik – Aj Sin-liang (Chine) 142 : 144
final: He Zhi-aho – Biabani (Iran) 147 : 143

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.