Nouvelles Du Monde

Naples-Conte au sprint : De Laurentiis veut finir en 48 heures

Naples-Conte au sprint : De Laurentiis veut finir en 48 heures

Le directeur sportif Manna fait pression sur l’entraîneur de Lecce : il y a encore des discussions sur la durée et les primes, mais les parties n’ont jamais été aussi serrées

Quand Aurelio De Laurentiis entre sur le terrain, rien n’est acquis. Dans un sens ou dans un autre. Cette fois, cependant, le président de Naples cherche le coup de théâtre qui puisse relancer instantanément le projet bleu et annuler d’un “clic” une saison négative comme jamais auparavant depuis qu’il est à la tête du club. Depuis vendredi soir, Antonio Conte n’est plus le rêve du président, mais le désir de toute une ville, qui voit dans l’arrivée de l’ancien commissaire technique italien la seule voie possible pour se battre à nouveau pour de grands succès l’année prochaine. Naples a rétabli les relations avec Conte, s’est de nouveau assis à la table des négociations et est désormais pressé de conclure : De Laurentiis aimerait annoncer le nom du prochain entraîneur d’ici mardi et a chargé le directeur sportif de pectore Giovanni Manna Il faut appuyer sur l’accélérateur pour trouver un accord qui satisfasse tout le monde et qui puisse redonner le sourire à toute une ville. Il nous faut une manœuvre choquante, quelque chose qui soit plus qu’un effet spécial aux yeux des fans. Car l’humeur de millions de fans à travers le monde, profondément déçus par une saison post-Scudetto qui a fait reculer Naples de plusieurs années, pourrait dépendre du tweet présidentiel qui officialisera le nom du manager choisi.

Lire aussi  Argentine contre Pologne ; Mexique vs Arabie saoudite : mises à jour en direct de la Coupe du monde

négociation

Et puis nous travaillons, non-stop pendant vingt-quatre heures mais avec un objectif clair en tête : donner au nouveau cycle bleu le bon car pour raviver la ville. De Laurentiis veut envoyer un signal fort, il veut immédiatement ramener son équipe parmi les grands noms d’Italie. Et la carte Conte est la seule qui garantit un triple bond en avant immédiat. Ainsi, après une cour commencée mi-octobre en pleine crise Garcia, nous voici aux répétitions du mariage. Conte a toujours été le premier choix de De Laurentiis, malgré le silence des derniers mois : l’entraîneur avait donné sa disponibilité au président depuis un certain temps et n’a jamais changé de position. Aurelio a pris son temps, a regardé autour de lui puis est revenu au point de départ, laissant en attente les alternatives identifiées : Conte a répondu aux demandes de Naples, en abaissant ses exigences financières. C’est donc au tour de De Laurentiis de faire un pas vers son ami Antonio et maintenant que la machine s’est remise en marche, l’optimisme s’est emparé de la ville. La question est délicate, il vaut donc mieux tout gérer avec précaution : mais Naples est prêt à garantir à Conte un contrat de deux ans avec une option de 6,5 millions par saison plus 1,5 million de bonus, qui deviendrait une partie structurelle de l’accord de la deuxième année, en cas de qualification en Ligue des Champions. Le coach souhaiterait un contrat de trois ans non lié aux primes : bref, il y a encore un petit écart, mais nous travaillons pour le combler rapidement.

Lire aussi  Le n ° 16 FDU choque le n ° 1 Purdue dans l'étourdissant March Madness

Pour célébrer la victoire historique de l’Atalanta en Ligue Europa, La Gazzetta a lancé une promo choc : l’abonnement annuel à G ALL pour seulement 3,99 € par mois et l’affiche de la Une de fête en cadeau ! DÉCOUVREZ LA PROMOTION ICI

preuve d’enthousiasme

Car la question du recrutement n’est pas le seul point délicat, les enjeux sont nombreux et il faut encore du temps pour trouver un accord total : du personnel technique au marché, des objectifs aux investissements à réaliser, tout doit être évalué avec la plus grande attention, en gardant à l’esprit que Conte est intrigué par le projet de Naples. Les parties n’ont jamais été aussi serrées et De Laurentiis aimerait annoncer le nouvel entraîneur d’ici quarante-huit heures. Avec Gian Piero Gasperini désormais proche d’un renouvellement avec l’Atalanta, Stefano Pioli se confirme comme la principale alternative au grand rêve de Conte, tandis que Vincenzo Italiano est plus loin, concentré sur la Fiorentina jusqu’à la finale de Conférence. La balle est cependant entre les mains de De Laurentiis, qui veut jouer du mieux qu’il peut le wildcard Conte : dès que la rumeur d’un rapprochement entre les parties a commencé à se répandre, les supporters de Naples ont retrouvé leur enthousiasme et leur sourire. Ils n’attendent plus que la grande annonce : un coup d’État à la De Laurentiis. Jamais comme cette année, sensationnellement nécessaire.

Lire aussi  Totti repéré à Trigoria: fans fous, ce qui se cache derrière le retour

2024-05-26 10:58:46
1716711846


#NaplesConte #sprint #Laurentiis #veut #finir #heures

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT