mesures en faveur des grands détaillants selon l'UFC-Que Choisir

Les éleveurs attendaient beaucoup de cette loi sur l'alimentation. Une mesure phare du gouvernement qui devrait permettre une meilleure rémunération des agriculteurs. Mais depuis le vote de la loi, en 2018, rien n'a changé. "Malheureusement, nous ne voyons aucune différence dans notre niveau en termes de vente de produits et d'augmentation de nos prix de production"dit Bruno Dufour, éleveur de bétail.

Selon l'UFC-Que Choisir, le rapport est définitif. En deux ans, le prix payé aux producteurs de viande a augmenté de 9 cents le kilo, mais la marge des grands détaillants a augmenté encore plus rapidement, de 11 cents le kilo. Dans le cas du lait, il s'agirait même d'une baisse de 1 cent le litre pour les producteurs alors que les marges des distributeurs augmenteraient de 4 centimes. Ce sont ces derniers qui, selon l'association, seraient les grands gagnants de la loi sur l'alimentation. Pour la UFC-Que Chosir, la loi a également augmenté les prix de revient d'environ 1%. Contactée, la Fédération du Commerce et de la Distribution dénonce une fausse étude et préfère rappeler que les prix des grandes marques restent stables.

Le JT

Autres sujets du JT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.