LVMH ouvre gratuitement son nouveau jardin d'acclimatation

En 2016, les Journées particulières ont accueilli près de 145 000 visiteurs. Pour sa quatrième édition, qui se déroule jusqu'au 14 octobre, LVMH offre au public la possibilité de découvrir de l'intérieur les secrets et le savoir-faire de 56 Maisons du groupe de luxe de Bernard Arnault. Sur l'ensemble de cet événement qui ressemblera à des journées du patrimoine, 77 lieux d'exception seront ouverts, dont 38 sites inédits répartis sur quatre continents et dans différents secteurs (mode, maroquinerie, bijouterie, joaillerie, horlogerie, vins, spiritueux, distribution).

Aux portes de Paris, le désormais flamboyant jardin d'acclimatation participera à l'opération, plus de quatre mois après sa réouverture. "Le jardin d’acclimatation est au cœur de LVMH", déclare Marc-Antoine Jamet, président du Jardin d’acclimatation, "et il était naturel que nous soyons libres et ouverts pour cet événement, au cours duquel nous attendons 60 000 visiteurs. Nous voulons contribuer au succès de ces journées dans une frange très parisienne et très parisienne. "

400 000 visiteurs en juillet et août

C'est en effet le 1er juin dernier, au prix de neuf mois d'un site colossal, que ce jardin récemment rénové a rouvert ses portes au grand public. Des travaux qui représentent un investissement total de 60 millions d'euros pour le groupe constitué de LVMH (80%) et de la Compagnie des Alpes (20%) qui gère depuis septembre 2016 pour la ville de Paris-propriétaire des lieux- la concession d'exploitation de cette Parc de 18 hectares pour une période de 25 ans.

Cet été, plus de 400 000 visiteurs ont parcouru les allées bordées d'arbres de ce jardin, qui vise à devenir le deuxième plus grand parc de loisirs de France, juste derrière Disneyland Paris, qui a accueilli 13,4 millions de visites en 2016. "Nous avons de gros concurrents devant de nous ", a déclaré Marc-Antoine Jamet, secrétaire général du groupe LVMH, alors qu'il était maire de la ville de Val-de-Reuil. "Nous n'offrons pas des services équivalents, mais nous devions être aussi performants sur le plan de la qualité, de l'hospitalité et du service. Voilà l'homme et la famille qui sont mis en avant, nous ne sommes pas des machines", a-t-il plaisanté.

"Une vision d'entreprise"

Plusieurs défis majeurs attendent ce jardin riche en 17 attractions originales, telles que les célèbres "Speed ​​Rockets", une version moderne des montagnes russes. En premier lieu, "ne découragez pas nos anciens clients, mais suscitez de nouveaux désirs". Dans le Jardin d’Acclimatation, qui compte en moyenne 300 employés, il est devenu une véritable destination, développant une nouvelle clientèle de touristes afin de stimuler la fréquentation au cours de la semaine. Si ce jardin a connu des périodes de vache maigre avec 500 000 visiteurs, l'objectif à l'horizon 2025 est d'atteindre 3 millions de visiteurs par an, sachant qu'avant sa fermeture, le jardin d'acclimatation comptait près de 2 millions de visiteurs.

LVMH est le concessionnaire du Jardin d’acclimatation depuis 1984. Chaque année, le groupe qui entretient, anime et investit dans ce jardin restitue 2 millions d’euros à la ville de Paris. "LVMH a une vision du jardin de l'acclimatation, déclare Marc-Antoine Jamet. Notre objectif n'est pas de gagner de l'argent, mais d'être en équilibre à +1 euro". En résumé: "ne pas être trop cher, mais en même temps équilibré pour que ce parc puisse durer plus longtemps, pour le plus grand plaisir des visiteurs".

La Chine à l'horizon

Aujourd'hui, le groupe refuse de communiquer le budget de fonctionnement d'une telle structure. "C'est trop élevé pour nous de communiquer", a déclaré Marc-Antoine Jamet, pour qui le défi sera de trouver "le bon gabarit entre un accueil parfait, les frais que nous payons à la ville de Paris et ces 3 millions de visiteurs objectif". Entre-temps, une nouvelle étape pourrait être cruciale pour la santé financière de ce nouveau jardin d'acclimatation: reproduire ce modèle à l'échelle internationale, avec la Chine à l'horizon. "Notre partenaire, la Compagnie des Alpes, nous a apporté cette envie", explique Marc-Antoine Jamet qui trouve cette "idée intéressante".

En 2016, les Journées particulières ont accueilli près de 145 000 visiteurs. Pour sa quatrième édition, qui se déroule jusqu'au 14 octobre, LVMH offre au public la possibilité de découvrir de l'intérieur les secrets et le savoir-faire de 56 Maisons du groupe de luxe de Bernard Arnault. Sur l'ensemble de cet événement qui ressemblera à des journées du patrimoine, 77 lieux d'exception seront ouverts, dont 38 sites inédits répartis sur quatre continents et dans différents secteurs (mode, maroquinerie, bijouterie, joaillerie, horlogerie, vins, spiritueux, distribution).

Aux portes de Paris, le désormais flamboyant jardin d'acclimatation participera à l'opération, plus de quatre mois après sa réouverture. "Le jardin d’acclimatation est au cœur de LVMH", déclare Marc-Antoine Jamet, président du Jardin d’acclimatation, "et il était naturel que nous soyons libres et ouverts pour cet événement, au cours duquel nous attendons 60 000 visiteurs. Nous voulons contribuer au succès de ces journées dans une frange très parisienne et très parisienne. "

400 000 visiteurs en juillet et août

C'est en effet le 1er juin dernier, au prix de neuf mois d'un site colossal, que ce jardin récemment rénové a rouvert ses portes au grand public. Des travaux qui représentent un investissement total de 60 millions d'euros pour le groupe constitué de LVMH (80%) et de la Compagnie des Alpes (20%) qui gère depuis septembre 2016 pour la ville de Paris-propriétaire des lieux- la concession d'exploitation de cette Parc de 18 hectares pour une période de 25 ans.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.