Les personnes vivant avec le VIH peuvent être vaccinées contre le COVID-19 – ANTARA News Yogyakarta

Jakarta (ANTARA) – Le ministère de la Santé a souligné que ne pas avoir de carte d’identité (KTP) n’est pas un obstacle pour les personnes atteintes Virus de l’immunodéficience humaine (VIH) dans l’accès et l’obtention du vaccin COVID-19.

« (Ne pas avoir) de Numéro d’Identité Nationale n’est pas un obstacle. Ainsi, pour les personnes vivant avec le VIH, si elles n’ont pas de carte d’identité, elles peuvent se présenter au bureau de la population et de l’état civil pour demander un numéro d’identification de la population », a déclaré le directeur de la prévention et du contrôle des maladies directement transmissibles au ministère de la Santé. , Siti Nadia Tarmizi lors du point de presse de la Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 auquel a participé en ligne à Jakarta, mardi.

Nadia a souligné que la délivrance du NIK au Service de la population et de l’état civil (Dukcapil) était une forme du sérieux du gouvernement pour encourager les groupes marginalisés tels que les femmes trans et les travailleuses du sexe à se faire immédiatement vacciner contre le COVID-19.

Plus tard, ce n’est qu’en utilisant le NIK donné que les personnes atteintes du VIH qui sont incluses dans le groupe vulnérable peuvent avoir la preuve qu’elles ont été vaccinées.

Il a également déclaré que le vaccin COVID-19 est sans danger pour les personnes vivant avec le VIH, de sorte que les injections doivent être effectuées immédiatement. Car selon le ministère de la Santé, 395 000 personnes ont été détectées avec le statut de personnes atteintes du virus.

Sauf pour les patients atteints de maladies infectieuses opportunistes ou encore dans le doute, il suggère de contacter l’établissement de santé ou le médecin traitant afin qu’ils s’assurent de pouvoir suivre immédiatement ou non la vaccination.

“Donc, à partir des données existantes, 395 000 qui ont été détectés séropositifs, nous les encourageons à se faire vacciner immédiatement”, a-t-il déclaré.

Meirinda Sebayang, présidente du secrétariat national du Positive Indonesia Network, a déclaré qu’il y a encore de nombreuses personnes vivant avec le VIH qui ont des difficultés à accéder aux services de vaccination contre le COVID-19 parce qu’elles n’ont pas de carte d’identité.

Selon lui, environ 1 137 personnes vivant avec le VIH n’ont pas reçu et n’ont pas de calendrier vaccinal COVID-19. C’est parce que certaines personnes dans le groupe sont des membres des marginalisés.

“Certains groupes de personnes vivant avec le VIH n’ont pas de carte d’identité, en particulier celles qui sont marginalisées, les femmes trans ou les travailleuses du sexe, elles ne peuvent pas accéder au vaccin car elles n’ont pas de carte d’identité”, a-t-il déclaré.

Outre les cartes d’identité, les inégalités et les discriminations dans l’accès aux services de santé sont également à l’origine de la difficulté des personnes atteintes du VIH à se faire soigner, notamment pendant la pandémie qui a entraîné le détournement de nombreuses installations pour les patients COVID-19.

Par conséquent, il a appelé le gouvernement à aider les personnes vivant avec le VIH à obtenir un traitement approprié afin de libérer le pays de la pandémie de VIH/sida en 2030.

.

Previous

Benzema est plus méritant que Messi

Un adolescent de 15 ans a tué par balle trois personnes dans une école du Michigan

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.