Home » Les informations sur la vaccination contre Covid-19 seront mises à jour chaque semaine sur le Web

Les informations sur la vaccination contre Covid-19 seront mises à jour chaque semaine sur le Web

by Nouvelles

Le vice-président du CNE, Enrique Pita, a répondu à quelques questions des citoyens sur le nouveau portail pour vérifier le lieu et la date de vaccination. La page avait plus de 1,2 million de visites à 18h30 le 29 mai.

La page pour consulter le lieu de vaccination en Equateur a commencé à travailler ce 29 mai 2021. Au début, il y avait quelques problèmes dus à la saturation des utilisateurs et aux attaques informatiques de l’étranger.

A cela s’ajoutent quelques défaillances dans la base de données du ministère de la Santé, qui ont été signalées par les utilisateurs sur les réseaux sociaux.

Parmi les problèmes dénoncés par les citoyens figurent erreurs dans l’attribution du site de vaccination (autres villes ou provinces), manque d’enregistrement et erreurs de doses. Par exemple, il y a des personnes qui ont déjà reçu leur première dose et le système affiche un nouveau rendez-vous pour cela.

Face à ces questions, PRIMICIAS s’est entretenu avec le vice-président du Conseil national électoral (CNE), Enrique Pita. L’agence était en charge du développement de la plateforme de vaccination, avec la base de données fournie par le Ministère de la Santé Publique (MSP).

Comment fonctionne le site de consultation du site de vaccination?

La seule chose que nous avons faite est de faciliter notre travail technologique pour faciliter cette page. Nous ne sommes que des opérateurs. Nos techniciens ont travaillé dur pour adapter la plate-forme du bureau de vote à la plate-forme de vaccination.

L’information est liée à un horaire du ministère pour la première semaine. C’est pourquoi certaines personnes n’obtiennent pas la date, mais le lieu de vaccination est déjà défini.

N’est-ce pas au même endroit que le bureau de vote?

Sur les 2000 bureaux de vote recommandés par la CNE, le ministère a choisi 453 salles, qui unifient la population électorale. Ces enclos s’ajoutent aux points de vaccination avec lesquels Salud avait déjà travaillé.

Ce qui a été fait, c’est de distribuer à la population, disons «vaccinable» dans ces enclos de manière logique. Ensuite il y a des gens qui devront se faire vacciner dans un endroit différent de celui où ils sont allés voter. Il y aura des insatisfaits, mais cela est programmé pour que vous puissiez aller et bouger avec le temps.

“Il parfait aurait été de garder les 2000 bureaux de vote, mais cela implique des coûts et cela n’aurait été possible que si toutes les personnes avaient été vaccinées en une seule journée, et ce ne sera pas comme ça ».

À quelle fréquence les informations sur le Web seront-elles mises à jour?

Pour le moment, il n’a pas été possible (de mettre à jour), car jusqu’à hier, ils ont continué à vacciner. Il se peut donc que les personnes qui se sont fait vacciner ce week-end soient toujours en rendez-vous pour cette semaine. Mais cette information nous sera livrée par le ministère entre le lundi 31 mai et le mardi 1er juin pour que le plan soit mis à jour.

Et entre mardi et mercredi prochain, ils nous donneront le plan de la semaine suivante, afin que les personnes qui entrent puissent vérifier si elles ont un rendez-vous la semaine suivante et savoir où aller.

C’est comme ça que ça va se passer mise à jour à la volée chaque semaine, selon les informations dont dispose le ministère et les doses de vaccins disponibles.

Hier, la page était saturée quelques minutes après son inauguration. Que s’est-il passé et comment pourrait-il être résolu?

Nous avions une bande passante de 400 mégabits par seconde (Mbps). Cependant, le pare-feu ne laissait passer que 20 Mbps. Puis au démarrage, tout le monde est entré et le pare-feu a commencé à les arrêter.

«Au début, il n’y avait pas seulement une forte demande, mais il y avait attaques informatiques depuis l’étranger pour abattre la page Web ».

Par la suite, l’autorisation a été obtenue de la CNT (National Telecommunications Corporation) pour aller jusqu’à 500 Mbps, mais elle était encore insuffisante.

Vers 18 h 30 (29 mai), il y avait quelque chose comme 1,2 million de requêtes. Ensuite, le ministère de la Santé a réussi avec CNT à aller jusqu’à 1 gigaoctet (Go), et cela coule déjà normalement.

Il y a des gens qui demandent un changement de leur site de vaccination. Est-ce possible?

Ce sera possible. Le CNE a déjà activé dans les élections un lien pour le changement d’adresse électorale qui peut être activé. Parce qu’il y a des gens qui votent dans un endroit différent de celui où ils vivent, alors ils doivent se réorganiser.

Il y a aussi déjà un lien pour les Équatoriens qui ne sont pas enregistrés, tels que ceux qui figurent sur le registre électoral ou qui sont enregistrés à l’étranger. Mais cela ne fonctionnera pas pour ceux qui vivent à l’étranger, car la page a été bloquée pour l’accès depuis d’autres pays et évite ainsi les attaques.

Vous pourriez également être intéressé par:


You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.