Nouvelles Du Monde

Les fans adoreront le retour d’une fantasy dense qui met Game of Thrones dans l’ombre – The Irish Times

Les fans adoreront le retour d’une fantasy dense qui met Game of Thrones dans l’ombre – The Irish Times

Beaucoup de choses se sont passées depuis la diffusion de la première saison du spin-off de Game of Thrones, House of the Dragon, à l’été 2022. Taylor Swift a sorti deux albums, nous avons eu plusieurs changements de taoiseach et l’Irlande a été éliminée de la Coupe du monde de rugby. encore une fois (cohérence dans un univers devenu fou). En d’autres termes, alors que la vie arrive à toute vitesse et après un intermède de 24 mois, avons-nous l’espace mental nécessaire pour rappeler les détails granulaires de ce spin-off noueux de George RR Martin, avec ses Hightowers hostiles, menaçant les Targaryen et avalanche d’adolescents en colère portant des perruques blondes ?

La réponse est non, bien sûr que non. Mais House of the Dragon (Sky Atlantic et Now, lundi 21h) a décidé de ne pas en tenir compte pour organiser son grand retour et replonger directement dans l’action. Vous vous souvenez peut-être vaguement de la première série se terminant par une escalade significative des retombées latentes entre les factions rivales au sein de la maison au pouvoir Targaryen alors que le prince Aemond (blond, cache-œil, énorme dragon) a accidentellement tué le prince rival Lucerys (cheveux bruns, petit dragon). Les balises sont allumées. La guerre entre les factions « vertes » et « noires » de la famille royale est désormais inévitable.

Lire aussi  "Håkan Bråkan est comme un héros d'action dans 'Die hard'"

Game of Thrones n’était pas vraiment une montre câline. Mais House of the Dragon frappe comme une pinte de Special Brew par rapport au panaché pétillant de nudité gratuite, de mariages heureux et de sadisme performatif de son prédécesseur. C’est plus profond, plus dense et plus sombre – une sorte d’anti-TikTok qui exige une concentration sans faille du spectateur.

La récompense, si vous y mettez le travail, est une télévision captivante et immersive. Alors que l’action reprend, la capitale de King’s Landing est dans le chaos, avec Alicent Hightower (Olivia Cooke) luttant pour empêcher son fils impudent, le nouveau roi Aegon II (Tom Glynn-Carney), de saboter le royaume dans un accès de colère.

Il y a des nuances du prince Joffrey du premier Game of Thrones dans le capricieux Aegon et la consciencieuse Alicent et son père, l’intrigant Otto Hightower (Rhys Ifans), comprennent immédiatement qu’il représente autant une menace pour la sécurité des Sept Royaumes que le font les « Noirs » se séparent à Dragonstone.

Lire aussi  Ariana Grande affiche son style décontracté dans un sweat à capuche noir et des collants transparents pour une soirée en amoureux avec Ethan Slater lors d'un match de hockey

Les rebelles sont dirigés par la reine Rhaenyra (Emma D’Arcy) et le prince Daemon Targaryen, son mari, mais aussi son oncle (bienvenue à Westeros). Ravagée par le chagrin causé par son fils Lucerys, Rhaenyra n’est pas en état de diriger ses forces. Alors que le brouillard de la guerre descend, c’est Daemon (un Matt Smith libertin) qui estime qu’il devrait prendre les devants. Hélas, c’est une brute brutale qui se prend pour un intrigant, et son intervention a des conséquences désastreuses.

Daemon a engagé un assassin pour infiltrer les quartiers d’habitation des Targaryen à King’s Landing (avec l’aide d’un chasseur de rats). La cible est Aemond. Maladroitement, le prince borgne est occupé dans un bordel, alors l’assassin assassine le bébé d’Aegon II dans son berceau – accomplissant ainsi les instructions de Daemon selon lesquelles il vengerait Lucerys en réclamant « un fils pour un fils ». Il s’agit d’une horrible escalade des hostilités – désormais, il n’est véritablement plus possible de revenir en arrière.

Lire aussi  Michelle Obama félicite Beyoncé pour son album et appelle au vote

Une plainte courante à propos de House of the Dragon est qu’elle a un objectif beaucoup plus étroit que Game of Thrones. Cette émission précédente a fait le tour de Westeros, nous amenant Daenerys à la tête des Dothraki un instant, un Jon Snow froid et misérable le lendemain. Mais si House of the Dragon n’a pas l’ampleur tentaculaire de Thrones, cela compense par une intrigue méticuleusement compliquée et des valeurs de production époustouflantes. Ce n’est pas pour tout le monde, mais ceux qui ont envie d’une infusion de fantaisie réfléchie et parlante à 100 % adoreront cette dernière saison et ses nombreux rebondissements grotesques.

2024-06-18 00:10:53
1718679368


#Les #fans #adoreront #retour #dune #fantasy #dense #qui #met #Game #Thrones #dans #lombre #Irish #Times

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT