Home » Les bons gestes pour que l’été rime avec santé!

Les bons gestes pour que l’été rime avec santé!

by Nouvelles
Cet été, n’oubliez pas les bonnes choses que vous faites pour rester en bonne santé © Pixabay

Coronavirus, canicule, soleil, moustique tigre, baignade, herbe à poux … Face aux dangers qui menacent chaque année la tranquillité de l’été, l’Agence régionale de santé d’Auvergne-Rhône-Alpes a récemment sonné l’alarme. L’objectif? Rappelez-vous les principaux réflexes à avoir pour préserver votre santé cet été.

Covid-19: pensez aux gestes de barrière

L’arrivée des beaux jours et le déconfinement ont favorisé la tendance à la «détente» face à la lutte contre le Covid-19. Le virus continue de circuler dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour vous protéger, n’oubliez pas gestes de barrière ! Sur terre ou dans l’eau, respectez les distances de sécurité sanitaire ou porter un masque quand ils ne sont pas possibles.

Attention aux effets de la vague de chaleur!

Vague De Chaleur est aussi l’un des fléaux de cette période contre laquelle il faut savoir se protéger. Pendant l’épidémie de Covid-19, il est nécessaire de rappeler la gravité potentielle pour la santé des épisodes de canicule, qui ne devraient pas être réduits en raison de la situation actuelle», Rappelle l’ARS.

Ce période de temps chaud est propice à l’insolation. Pour vous protéger, n’oubliez pas de bien vous hydrater.

Attention aussi hypoglycémie et les effets des rayons du soleil. Protégez vos yeux et votre peau et limitez votre exposition, en évitant le créneau de 11 h à 16 h.

Pour les personnes souffrant de pathologies comme Diabète par exemple, respectez vos traitements. Certaines doses de médicaments doivent être ajustées en été, pensez à contacter votre médecin.

Les bons gestes de l’été: pour la baignade, la sécurité avant tout

Mer, lacs, piscines … Quoi de mieux pour se rafraîchir? Cependant, cela doit être fait en toute sécurité! ” Dans les lacs et les rivières, il y a un grand nombre de noyades chaque année“, Alerte l’ARS. Pour éviter une tragédie, il est indispensable de suivre les consignes de sécurité.” Ne surestimez jamais vos capacités physiques Comme le rappelle l’ARS, les risques sont trop grands. Ne vous aventurez pas dans des zones interdites à la baignade, ou potentiellement sales et dangereuses.

Des gestes sains pour profiter du bain

Même par temps chaud, l’eau reste relativement froide par rapport à la température de votre corps, surtout après vous être prélassé au soleil. Pour éviter le risque d’hydrocution, ne soyez pas pressé! L’entrée dans l’eau doit se faire pas à pas: mouillez d’abord vos pieds, vos bras et votre cou avant d’y pénétrer complètement. Évitez également de nager après consommé de l’alcool et dans les deux heures suivant un repas. Toutes les personnes fragiles (enfants, personnes âgées ou malades …) doivent également être surveillées et accompagnées dans l’eau.

En revanche, la baignade doit être interdite en cas de plaie, de pathologies virales ou contagieuses ou si, à l’inverse, l’eau semble souillée. Pour chaque trempette, portez des vêtements propres et évitez de salir l’eau (déchets, décharge chimique, etc.).

Pensez également à respecter les gestes barrières pour vous protéger et protéger les autres du coronavirus!

Piqûres d’insectes, allergies… comment se protéger?

Qui dit chaleur, dit aussi insectes de toutes sortes … Malgré sa petite taille (3 à 6 mm environ), la tique peut provoquer une pathologie potentiellement grave, maladie de Lyme.

le moustique tigre, déjà présent dans certains départements de la région, peut être porteur de virus exotiques tels que le zika, le chikungunya ou la dengue, potentiellement dangereux pour les personnes les plus vulnérables.

Adoptez les bons réflexes pour éviter les piqûres

Envisagez de porter des vêtements de protection et de rentrer vos t-shirts dans un pantalon et des ourlets dans vos chaussures. À la fin de chaque sortie, vérifiez que votre corps, vos vêtements et vos cheveux ne présentent pas de signes de piqûres. Les tiques sont plus détournées et peuvent mordre aux endroits les plus chauds du corps (plis corporels, aine, aisselles, etc.).

En cas d’apparition de symptômes suspects (douleur, vomissements, diarrhée, apparition de plaques rouges qui grossissent, etc.), consultez un médecin.

Allergies: retour de l’ambroisie

La lutte contre l’herbe à poux se poursuit!

Éternuement! Le pollen et les fleurs sont de retour… Avec pour conséquence la rhinite, l’écoulement nasal et autres joies des allergies… La région L’Auvergne-Rhône-Alpes est l’une des régions les plus touchées par l’ambroisie, avec 600 000 personnes potentiellement affectées, selon l’ARS. Plus de 20% de la population est allergique à l’herbe à poux.

Si vous repérez des plantes déjà en fleurs, évitez de les toucher et signalez leur présence via une plateforme en ligne. Les plus audacieux peuvent participer directement à son éradication: «les retirer à l’aide d’un équipement approprié: gants, lunettes et masque pendant la floraison», Recommande l’ARS.

En été: dites non aux MST!

L’alcool, la chaleur, les vacances … se détendre les jours ensoleillés ne doit pas faire oublier la vigilance pour sa santé. En été comme en hiver, continuez protéger pendant les rapports sexuels. Les moyens contraceptifs tels que les préservatifs sont distribués librement dans les centres de dépistage, horaires de familleou des associations de lutte contre le SIDA et autres infections sexuellement transmissibles (MST).

Même les rapports sexuels non protégés peuvent avoir des effets à long terme sur la santé et la vie en général. Que ce soit ledébut d’une grossesse non désirée, ou la contraction des MST qui peuvent provoquer des pathologies mortelles (virus VIH, Hépatite B, l’herpès…). Dans d’autres cas, la prévention en amont est possible en administrant un vaccin contre le papillomavirus humain.

À SAVOIR

Nos amis les animaux doivent également être protégés en été. La déshydratation et les coups de chaleur peuvent également affecter nos boules de poils … Tout comme les piqûres d’insectes. Pour plus d’informations et de conseils, consultez un vétérinaire.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.