Les aveugles voient avec leurs oreilles

0
35

Ce n’est pas une idée fausse commune: il existe une abondante littérature scientifique selon laquelle les personnes aveugles de naissance (et celles qui sont devenues très jeunes) ont une audition plus aiguë que celle qui est vue, que cela se traduit par un plan musical ou une meilleure aptitude à trouver son chemin dans l’espace.

Deux études publiées au printemps 2019 décryptent ce phénomène qui se produit dans la partie la plus profonde du cerveau.

La première, publié dans le Journal of Neuroscience et dirigé par Ione Fine, chercheur en sciences du comportement, en imagerie médicale et en ophtalmologie à l’Université de Washington, note que le cortex auditif des aveugles traite les sons dans un spectre plus étroit et donc plus précis que celui des malvoyants.

"C’est la première étude qui montre que la cécité induit une plasticité du cortex auditif, ce qui est important car cette région du cerveau reçoit des informations auditives très similaires, que vous soyez aveugle ou non, dit bien. Les aveugles, par contre, ont besoin d'extraire plus d'informations du son, et cette région semble développer une meilleure sensibilité. "

Pas besoin de repères visuels

La deuxième étude, publié dans le PNAS et également dirigé par Fine, analyse comment les aveugles de naissance représentent des objets en mouvement dans l’espace. Pour ce faire, l'équipe de recherche s'est concentrée sur une zone spécifique du cerveau, appelée hMT +, située à la jonction occipito-temporale.

Les scientifiques ont montré que, chez les aveugles, cette zone présente une activité neuronale liée à la fréquence auditive et au mouvement des objets (simulé par un changement de volume), alors qu’elle ne réagit qu’au mouvement.

Cette découverte suggère que les cerveaux des personnes aveugles n'ont pas besoin de repères visuels pour jouer un rôle analogue à celui-ci et que les aveugles sont littéralement capables de voir de leurs oreilles, comme la formule participe également à l'étude.

Plus intéressant encore, l'expérience impliquait deux individus nés aveugles et ayant couvert la vue à l'âge adulte par une opération neurochirurgicale. Comme les aveugles, leur zone hMT + semblait remplir une double fonction et leur permettait de repérer des objets en mouvement à la fois grâce à des informations visuelles et auditives.

Selon Fine, ce résultat indique que l'adaptation cérébrale à la cécité intervient très tôt dans le développement et est préservée une fois la vue restaurée. Cette hypothèse nécessitera toutefois des recherches supplémentaires pour être confirmée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.