Le Yukon annonce la vaccination obligatoire contre la COVID-19 pour un large éventail de travailleurs

| |

WHITEHORSE – Un large éventail de travailleurs au Yukon devra se faire vacciner contre COVID-19 pour aider à ralentir la propagation de la variante Delta, a déclaré le premier ministre Sandy Silver.

WHITEHORSE – Un large éventail de travailleurs au Yukon devra se faire vacciner contre COVID-19 pour aider à ralentir la propagation de la variante Delta, a déclaré le premier ministre Sandy Silver.

Il a déclaré vendredi que tous les employés du gouvernement et les travailleurs de la santé de première ligne, ainsi que les employés des groupes partenaires qui reçoivent des fonds du territoire, devront être complètement vaccinés à compter du 30 novembre.

Une preuve de vaccination sera également requise pour fréquenter les entreprises non essentielles, notamment les bars, les restaurants, les théâtres, les gymnases et les installations sportives.

“Nous reconnaissons absolument que ces mesures peuvent poser des difficultés à certains et apporter un soulagement à d’autres. J’espère sincèrement que cela incitera les Yukonnais hésitants à se retrousser les manches”, a déclaré Silver lors d’une conférence de presse.

Le territoire vise un taux de vaccination de 90 pour cent parmi les personnes éligibles, un jalon que Silver a déclaré qu’aucune autre juridiction canadienne n’a atteint.

La variante Delta, et la facilité avec laquelle elle se propage et rend les patients plus malades, est à l’origine des changements, a-t-il ajouté.

“La variante Delta est différente, elle est agressive, elle change la donne. J’ai eu deux médecins hygiénistes en chef qui disent maintenant que si vous n’êtes pas vacciné, ce n’est qu’une question de temps (pour contracter le virus)”, a déclaré Silver.

“Alors que nous commençons à voir une augmentation du nombre de personnes hospitalisées, de bonnes personnes hospitalisées, ce sont des choses qui sont nécessaires pour assurer la sécurité de tout le monde.”

La médecin-hygiéniste en chef par intérim, la Dre Catherine Elliott, a déclaré qu’elle comprenait que certains résidents pourraient être frustrés par l’annonce, et elle a exhorté ceux qui sont contrariés à ne pas faire part de leurs frustrations aux agents de santé.

“Je sais que tout le monde ne sera pas content de ces recommandations. C’est normal d’avoir ces sentiments, mais ce qui n’est pas acceptable, c’est d’exprimer vos sentiments sur les gens qui vous entourent”, a-t-elle déclaré.

Elle a ajouté que les rassemblements sociaux devraient être limités à 20 personnes à l’intérieur et seulement si tout le monde est complètement vacciné, ou un maximum de six s’il y en a qui ne sont pas complètement vaccinés.

Elliott a déclaré que la flambée des cas de COVID-19 dans le nord de la Colombie-Britannique, qui a conduit la Northern Health Authority à transférer des patients hors de la région en raison des hôpitaux submergés de cas de COVID-19, met en évidence l’importance des vaccinations.

La clinique de vaccination de Whitehorse sera ouverte cinq jours par semaine, à compter de lundi, dans le but d’encourager les résidents à se faire vacciner.

Il y avait 59 cas actifs de COVID-19 sur le territoire jeudi soir, portant le nombre total de cas au Yukon depuis mars 2020 à 831.

— Par Nick Wells à Vancouver.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 15 octobre 2021.

La Presse Canadienne

Previous

Les décès dus à la tuberculose augmentent pour la première fois en plus d’une décennie en raison de la pandémie de COVID-19, selon l’OMS

« Détresse… ayez honte » : Amit Shah cible les critiques de Savarkar

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.