Le sénateur socialiste Philippe Madrelle est décédé

Philippe Madrelle en 2018, lors du jubilé politique organisé pour ses 50 ans de mandat. – UGO AMEZ / SIPA

C'est une figure de la politique locale qui vient de disparaître. Le sénateur socialiste du
Gironde Philippe Madrelle
décédé le mardi, à l'âge de 82 ans. Sénateur depuis le 1er octobre 1980, il a été élu pour la première fois en 1965 en tant que conseiller municipal à Ambarès.

Philippe Madrelle a ensuite été élu député de la quatrième circonscription de Gironde, puis député au maire de Carbon-Blanc, près de Bordeaux, ville dont il est devenu maire en 1976. Il a également présidé pendant longtemps le conseil général de la Gironde, de 1976 à 1985, puis de 1988 à 2015. Il a également occupé le poste de président du conseil régional d'Aquitaine, de 1981 à 1985. Des mandats qu'il n'a parfois pas hésité à occuper dans le même temps. Ce qui lui avait valu d'être présenté comme "le champion de tous les temps de la pluralité des mandats".

Un jubilé pour ses 50 ans de carrière

En 2018, un jubilé est organisé en son honneur pour ses 50 ans (et certaines) de carrière politique à Lormont, près de Bordeaux. Nous avions vu entre autres François Hollande. Philippe Madrelle avait prévu d'arrêter définitivement la politique en 2020.

Sur Facebook, le maire de Mérignac Philippe Anziani (PS) lui rendit hommage mardi, saluant un homme "d'une rare générosité et d'une énergie exceptionnelle. Philippe Madrelle était atteint d'un cancer, qu'il combattait depuis plusieurs mois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.