Le PM examine la “situation gazière” du Pakistan et demande aux autorités d’accélérer les licences pour l’exploration nationale – Business

Le Premier ministre Imran Khan a présidé mercredi une réunion de haut niveau pour examiner la “situation gazière” du pays et a demandé aux responsables d’accélérer les licences pour l’exploration nationale, la qualifiant de “source de gaz naturel la moins chère”.

Selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre (PMO), la réunion s’est déroulée en présence du ministre des Finances et du Revenu Shaukat Tarin, du ministre de l’Énergie Hammad Azhar, du ministre de la Planification et du Développement Asad Umar, du ministre de la Navigation et des Affaires maritimes Ali Haider Zaidi, SAPM Mahmood Maulvi et les fonctionnaires des services concernés.

« La réunion a été informée de la demande [and] l’approvisionnement à partir des réserves nationales, le déficit et l’importation de gaz naturel liquéfié (GNL)”, indique le communiqué du PMO.

Au cours de la réunion, le Premier ministre a également demandé aux départements concernés de lever les obstacles au processus d’installation de nouveaux terminaux GNL et de projets de pipeline virtuel par les investisseurs.

« À cet égard, le ministère des Affaires maritimes, le ministère du Pétrole et l’Autorité de régulation du pétrole et du gaz ont été chargés de coordonner et d’intégrer également toutes les autres parties prenantes », indique le communiqué du PMO.

Soulignant l’importance du gazoduc Nord-Sud, le Premier ministre Imran a demandé aux responsables d’assurer son exécution sans plus tarder dans les délais convenus.

Les participants à la réunion ont été informés que la demande limitée actuelle de gaz est de 4 700 millions de pieds cubes par jour (mmfcd) et passe à 6 000-6 500 mmfcd en hiver.

« L’offre intérieure actuelle s’élève à 3 300 mmfcd qui diminue chaque année. Le déficit qui en résulte doit être géré par l’importation de GNL. Avec l’infrastructure actuelle, un déficit de près de 1 000 mmfcd en hiver se pose pour lequel plusieurs options sont adoptées », a déclaré le communiqué du PMO.

À court terme, la capacité existante des terminaux nationaux est optimisée et le processus de délivrance de licences de pipeline virtuel est accéléré. En outre, l’installation de deux nouveaux terminaux méthaniers est en cours et tous les goulots d’étranglement seront éliminés en priorité, selon le communiqué.

Depuis le début de l’hiver, le pays est confronté à une pénurie de gaz avec des consommateurs domestiques et industriels confrontés à des problèmes.

La semaine dernière, le ministre de l’Énergie mentionné que les besoins en gaz des consommateurs nationaux en hiver sont satisfaits en réduisant l’approvisionnement des industries générales non exportatrices et des centrales électriques captives, mais cette année, la Haute Cour du Sindh a émis une ordonnance de suspension de la réduction.

Le ministre a déclaré que puisque la prochaine audience concernant l’ordonnance de suspension était prévue pour le 30 décembre, il avait ordonné à la Sui Southern Gas Company (SSGC) de demander au tribunal une audience anticipée et de plaider contre l’ordonnance de suspension afin que les besoins des consommateurs nationaux puissent être satisfaits de manière efficace.

Previous

Un fabricant de bombes présumé jugé au Maroc après l’aide des États-Unis à son arrestation, selon la police

Montrez à votre maire de résoudre le problème

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.