Home » Le nouveau président iranien promet de lever les sanctions “tyranniques” américaines

Le nouveau président iranien promet de lever les sanctions “tyranniques” américaines

by Nouvelles

Chargement en cours…

TÉHÉRAN – Nouveau président L’Iran , Ibrahim Raisi , a profité de son discours inaugural pour jurer qu’il travaillerait à la levée des sanctions “tyranniques” imposées à Téhéran par les États-Unis d’Amérique (NOUS). Il a également promis d’élever le niveau de vie des Iraniens.

Raisi a déclaré dans une allocution télévisée au pays que sa mission présidentielle allégerait les sanctions américaines contre l’Iran.

“Nous chercherons à lever les sanctions tyranniques imposées par l’Amérique”, a-t-il déclaré. La Russie d’aujourd’hui, mardi (3/8/2021).

Le nouveau dirigeant iranien s’est également engagé à augmenter le niveau de vie, qui a été touché par des années de sanctions, insistant sur le fait que son gouvernement ne liera pas le niveau de vie de la nation à la volonté des étrangers.

Le président ultraconservateur a le soutien du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei. Raisi prêtera serment en tant que président devant le Parlement jeudi. Négocier un accord nucléaire avec les États-Unis qui prévoit moins de sanctions contre l’Iran sera l’un de ses principaux défis.

Téhéran et Washington mènent des pourparlers indirects depuis avril pour rétablir le pacte nucléaire du Plan d’action global commun, que le président américain Donald Trump a révoqué unilatéralement en 2018.

A lire aussi : Blinken : les pourparlers nucléaires avec l’Iran ne peuvent pas durer éternellement

Raisi a également pris ses fonctions au milieu des tensions avec les États-Unis et le Royaume-Uni, les deux pays accusant Téhéran d’être derrière l’attaque contre un pétrolier israélien au large des côtes d’Oman la semaine dernière.

A lire aussi : L’ennemi s’échauffe, l’Iran menace de contrer les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël

L’ancien juge en chef s’est attiré les critiques de groupes de défense des droits humains, tels qu’Amnesty International, sur des allégations de violations des droits humains et de répression contre les dissidents et les manifestants iraniens dans le pays, depuis les années 1980.

Raisi a remporté l’élection présidentielle iranienne en juin après avoir obtenu près de 18 millions de voix, soit environ 62 % des voix. Cependant, l’Iran a enregistré la plus faible participation, avec moins de la moitié de la participation.

A lire aussi : Considéré comme un bourreau de masse, c’est la réponse du président élu d’Iran Ebrahim Raisi

(ian)

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.