Le Liban retient 16 personnes dans l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth, Chypre interroge un homme d’affaires

Beyrouth: Les autorités libanaises ont arrêté 16 personnes dans le cadre d’une enquête sur l’explosion de l’entrepôt du port de Beyrouth qui a secoué la capitale, a annoncé jeudi l’agence de presse officielle NNA.

Il a cité le juge Fadi Akiki, un représentant du gouvernement à la cour militaire, qui a déclaré que les autorités avaient jusqu’à présent interrogé plus de 18 fonctionnaires des ports et des douanes et des personnes responsables ou impliquées dans des travaux d’entretien dans l’entrepôt abritant des matières hautement explosives qui ont explosé.

Des membres de l’armée retiennent les manifestants, exprimant leur colère face à la négligence du gouvernement qui aurait contribué à l’explosion de mardi.Crédit:Getty

“Seize personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête”, a déclaré l’ANI citant Akiki, sans nommer les individus. Il a dit que l’enquête se poursuivait.

Chypre, quant à lui, a localisé et interrogé un homme russe nommé dans plusieurs reportages comme étant le propriétaire du navire qui transportait une cargaison de nitrate d’ammonium abandonnée à Beyrouth et qui a explosé en une boule de feu dévastatrice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.