Le gouvernement américain lève le droit de veto de Huawei pendant 90 jours

0
42

Le département du commerce de États Unis Il a délivré une licence de 90 jours qui a permis de lever le veto de Huawei et de ses filiales pour préparer la transition sans la présence du géant technologique chinois.

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, a déclaré dans une déclaration que la licence délivrée par son ministère "donnait le temps aux opérateurs de prendre des mesures". Aussi "espace au ministère pour déterminer les mesures appropriées à long terme pour les fournisseurs de télécommunications américains et étrangers, qui dépendent actuellement de l'équipement Huawei pour les services fondamentaux. "

Activités nécessaires

Le haut fonctionnaire a expliqué que "à court terme", la licence permettra la poursuite des opérations pour les utilisateurs de téléphones mobiles Huawei et pour les réseaux à large bande ruraux.

Le ministère du Commerce a expliqué que la licence permet à certaines activités nécessaires de continuer à soutenir les services et réseaux mobiles existants, "y compris la recherche critique en matière de cybersécurité afin de maintenir l'intégrité et la fiabilité des réseaux et des équipements existants et pleinement opérationnels".

Toutefois, "toute exportation, réexportation ou transfert à l'intérieur du pays d'articles soumis au" veto "nécessitera toujours un licence spéciale"que le ministère du Commerce doit accorder" avec présomption de refus. "Le gouvernement américain a inclus la semaine dernière Huawei dans une liste d'entreprises et de personnes à qui l'accès à la technologie américaine était refusé.

Ils retirent les licences à Huawei

"La vente ou le transfert de technologie américaine à une entreprise ou à des personnes figurant sur la liste nécessite une licence. Cette licence peut être refusée si la vente ou le transfert porte atteinte à la La sécurité nationale américaine ou ses intérêts en politique étrangère ", a déclaré le ministère du Commerce.

À la suite de ce veto, Alphabet, la société mère de Google, a retiré les licences des produits Huawei, qui ne viendront pas avec Google Play, ce qui signifie de facto l'impossibilité d'accéder à toutes les applications conçues pour Android qui ne sont pas en open source.

Bien que le veto de l'alphabet est le plus immédiatement perceptible par l’utilisateur et celui qui a provoqué le plus de remous des médias, six fabricants de composants électroniques américains et un allemands ont également annoncé qu’ils rompaient leurs relations commerciales avec Huawei.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.