nouvelles (1)

Newsletter

Le Chili a déclaré l’état d’urgence dans certaines parties du pays

Le gouvernement chilien a déclaré l’état d’urgence dans le sud du pays, secoué par l’escalade de la violence causée par le conflit en cours entre l’État et les groupes indigènes, a rapporté Reuters.

Hier soir, le ministre de l’Intérieur Ischia Siches a décrété l’état d’urgence. La mesure permet à l’armée de garder les itinéraires et les routes dans les zones à l’épicentre du conflit.

Plusieurs groupes mapuche veulent que les terres reviennent à leurs ancêtres. Des sociétés d’exploitation forestière opèrent désormais dans ces zones.

Ces dernières années, les sabotages et les incendies de maisons, de camions et d’équipements se sont multipliés dans la région. La violence a coûté la vie à plusieurs personnes, dont des militants locaux, des forces de sécurité et des bûcherons.

Siches a déclaré que le gouvernement du président Gabriel Boric prévoyait d’allouer 400 milliards de pesos (environ 470 millions de dollars) à des projets d’infrastructures publiques dans la région, ainsi que des plans annoncés précédemment pour promouvoir la restitution des terres et créer un ministère indigène.

Le nouvel état d’urgence est plus limité que celui imposé par le gouvernement précédent. Lors de sa campagne présidentielle, Boric a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de renouveler l’état d’urgence imposé par son prédécesseur, Sebastian Pinera, qui a été prolongé à plusieurs reprises mais a pris fin en mars.

Source : BTA

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT