Search by category:
Monde

Le carême est le temps de remarquer l’œuvre de Dieu, de recevoir la miséricorde de Dieu, le pape dit

ROME – Le carême est le moment pour les chrétiens de se synchroniser avec le cœur de Jésus, a déclaré le pape François.
“Que le Seigneur guérisse les blessures du péché et accomplisse la prophétie faite à nos pères:” Je vous donnerai un coeur nouveau et un esprit nouveau que je mettrai en vous; et j’ôterai de votre chair le coeur de pierre et vous donnerai un coeur de chair », a déclaré le pape le 14 février, célébrant la messe et distribuant des cendres au début du carême.
Après une brève prière au monastère bénédictin de Saint Anselme, François a fait la traditionnelle procession du mercredi des Cendres à la basilique de Santa Sabina, dominicain, sur la Colline Aventine de Rome pour la messe.
Il a reçu des cendres du cardinal Jozef Tomko, 93 ans, cardinal titulaire de la basilique, et il a distribué des cendres aux cardinaux présents, trois bénédictins, trois dominicains, un couple italien avec deux enfants et des membres de l’Académie pontificale pour Les martyrs, qui font la promotion du pèlerinage traditionnel du “Carent Church” de Carême à Rome.
Dans son homélie, il a dit que l’église donnait aux chrétiens les 40 jours de Carême comme temps de réflexion sur «tout ce qui pourrait atténuer ou même corroder notre cœur croyant».
Tout le monde connaît la tentation, a déclaré le pape. Le Carême est un temps pour faire une pause et se retirer des situations qui mènent au péché, un temps pour voir comment Dieu est à l’œuvre dans les autres et dans le monde et surtout un temps pour retourner au Seigneur, sachant que sa miséricorde est illimitée.
Le carême, a-t-il dit, est un temps “pour permettre à nos cœurs de battre une fois de plus en harmonie avec le cœur vibrant de Jésus”.
Frapper le bouton de réinitialisation, a déclaré le pape, nécessite de prendre une pause de “sentiments amers, qui ne nous mènent nulle part” et d’un rythme de vie effréné qui laisse trop peu de temps pour la famille, amis, enfants, grands-parents et Dieu.
Les gens doivent s’arrêter de s’efforcer d’être remarqués, de commentaires arrogants et de «regards hautains», dit-il; Au lieu de cela, ils ont besoin de montrer de la tendresse, de la compassion et même de la révérence pour les autres.
“Pause pendant un petit moment, abstenez-vous du bruit assourdissant qui affaiblit et confond notre ouïe, qui nous fait oublier la puissance féconde et créative du silence”, a déclaré le pape.
Utilisez les pauses du Carême pour «regarder et contempler», suggéra-t-il. Les chrétiens peuvent apprendre en voyant les gestes que font les autres qui «gardent la flamme de la foi et de l’espoir en vie».
“Regardez les visages vivants avec la tendresse et la bonté de Dieu qui travaillent au milieu de nous”, a dit le pape, en montrant les visages des familles qui luttent pour survivre tout en continuant à aimer les visages ridés des personnes âgées “qui reflètent la sagesse de Dieu au travail”. les visages des malades et de leurs soignants qui «nous rappellent que la valeur de chaque personne ne peut jamais être réduite à une question de calcul ou d’utilité».
“Voyez les visages pleins de remords de tant de personnes qui tentent de réparer leurs erreurs et leurs erreurs, et qui, de leur malheur et de leur souffrance, se battent pour transformer leur situation et aller de l’avant”, a déclaré Francis.
Mais surtout, a-t-il dit, «voyez et contemplez le vrai visage du Christ crucifié par amour pour tous, sans exception. Pour tout le monde? Oui, pour tout le monde. Voir son visage est une invitation pleine d’espoir pour ce temps de Carême, afin de vaincre les démons de la méfiance, de l’apathie et de la résignation. ”
L’invitation, dit-il, est de «retourner sans crainte à ceux qui sont tendus, les bras ardents de votre Père, qui est riche en miséricorde, qui vous attend».
“Retournez sans crainte pour participer à la célébration de ceux qui sont pardonnés”, a déclaré le pape. “Retournez sans crainte pour expérimenter la tendresse de guérison et de réconciliation de Dieu.”

Post Comment