L’ancien maire de DA Midvaal, Bongani Baloyi, trouve un nouveau siège politique à ActionSA

L’ancien maire de Midvaal a trouvé un nouveau foyer après avoir quitté l’Alliance démocratique le mois dernier.






© Copyright (c) Daily Maverick , Tous droits réservés


L’annonce très attendue a été faite lundi par le dirigeant d’ActionSA, Herman Mashaba, à Sandton. Baloyi a rejoint ActionSA suite à sa démission du DA le 20 décembre 2021, après avoir purgé deux mandats.

S’adressant aux médias lundi, Baloyi a déclaré que son adhésion à ActionSA n’était pas due à la colère ou à la déception, mais à l’espoir que le nouveau parti invoquait en lui.

« J’ai rejoint ActionSA en sachant bien le travail qui nous attend tous. C’est un point important dans notre pays. Je pense qu’il s’agit du réalignement de notre politique dans le pays, alors que les Sud-Africains de toutes capacités et de toutes diversités doivent se donner la main et travailler ensemble parce que nous avons un ennemi et que cet ennemi est le Congrès national africain », a déclaré Baloyi.

« Notre pays doit être sauvé. Et pour de nombreux Sud-Africains capables et capables de dire que nous ne serons plus découragés. Nous allons réellement intervenir et monter sur le ring et nous assurer que nous nous battons pour une Afrique du Sud qui peut offrir un avenir prospère à tous », a déclaré Baloyi.

Baloyi a ajouté qu’il était très fier de son mandat de maire de Midvaal.

« Nous avons pu construire une institution stable, durable et financièrement viable.

Baloyi a déclaré qu’il espérait que l’héritage qu’il a laissé pendant son mandat perdurerait dans la municipalité de Midvaal.

Sous la tutelle de Baloyi, la municipalité locale de Midvaal, dirigée par l’Alliance démocratique, est devenue l’un des conseils les plus performants du pays, réalisant sept audits irréprochables consécutifs.

La municipalité de Midvaal a également été l’une des municipalités les plus performantes en 2018, bondissant de 11 places sur 16e position en 2013 à 5e meilleur au niveau national.

Annonçant sa démission du DA le mois dernier, Baloyi a déclaré qu’il était temps de saisir d’autres opportunités devant lui.

“Bonne chance aux amis, collègues et dirigeants de l’AD. Nous nous rencontrerons quelque part », a-t-il déclaré lors de sa sortie.

Le départ de Baloyi de l’AD a suivi la sortie d’un certain nombre d’éminents dirigeants noirs du parti.

L’année dernière, deux conseillers Tshwane ont démissionné jen ce qui a été rapporté par Actualités24 déclenchée par des allégations de mauvais traitements. Phumzile van Damme aussi a démissionné en tant que député DA en 2021.

L’ancien chef du Gauteng John Moodey et Funzi Ngobeni ont tous deux quitté l’AD en 2020.

Le chef d’ActionSA, Mashaba, a quitté l’AD en 2019 lorsque sa relation avec le parti s’est détériorée. Le président d’ActionSA, Michael Beaumont, qui était le chef de cabinet de Mashaba, a également quitté l’AD. L’ancien chef de la DA et maintenant le chef de l’OSA, Mmusi Maimane, a quitté le parti la même année

En mai 2014 – à la clôture des élections nationales, la leader parlementaire Lindiwe Mazibuko a démissionné au milieu des informations faisant état d’un différend entre elle et la présidente fédérale du parti, Helen Zille.

Depuis qu’il est devenu le plus jeune maire du pays, Baloyi “a démontré l’engagement du DA envers un gouvernement propre et efficace qui sert les gens comme sa priorité absolue”, a déclaré le DA au moment de sa démission du parti. Le DA a également déclaré qu’il soutenait pleinement ses efforts.

L’annonce de sa nouvelle maison fait suite à plusieurs semaines de spéculations concernant le prochain déménagement de Baloyi. Bien qu’il ne soit pas clair quelle position assumera Baloyi à Action SA, il y a eu des spéculations sur la question de savoir si le parti l’avancera ou non en tant que candidat à la Premiership pour Gauteng.

Mashaba a félicité Baloyi pour ses réalisations au fil des ans en tant que maire de DA Midvaal et a déclaré qu’il avait du respect pour son travail. Mashaba a également révélé qu’il avait gardé l’annonce secrète.

Baloyi a rejoint Makhosi Khoza, l’ancienne présidente du parti KZN, face à Mashaba au sujet de son poste de présidente provinciale du parti dans la région, qu’on lui a demandé de quitter (voir notre rapport ici). Elle fait face à des sanctions disciplinaires accusés d’avoir prétendument déformé le parti dans des entretiens avec les médias sur la façon dont elle a été rétrogradée de son poste de chef du parti au KwaZulu-Natal.

Au briefing, Non-conformiste quotidien a demandé à Mashaba s’il y avait eu des développements. “Cela ne prendra pas des années, cela ne prendra pas des mois et nous annoncerons le résultat”, a déclaré Mashaba. DM

[hearken id=”daily-maverick/9041″]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT