L’Allemagne bénit les barrières frontalières

| |

Le ministre allemand de l’Intérieur Horst Seehofer PHOTO : Reuters

Le ministre allemand de l’Intérieur, Horst Seehofer, a qualifié de “légitime” la volonté des pays de l’Union européenne de défendre leurs frontières face à un afflux massif de migrants, a rapporté l’AFP.

L’agence rappelle que les ministres de l’intérieur de 12 pays de l’UE – Bulgarie, Autriche, Chypre, Danemark, Estonie, Grèce, Hongrie, Lituanie, Lettonie, Pologne, République tchèque et Slovaquie – ont écrit dans une lettre à la Commission européenne le 7 octobre demandant pour financer la construction de clôtures frontalières. Cependant, la présidente de la CE, Ursula von der Leyen, a déclaré vendredi que l’UE ne financerait pas la construction de murs de barbelés et de clôtures le long de ses frontières.

“Il nous semble légitime de protéger la frontière extérieure de l’UE afin d’empêcher les passages illégaux”, a déclaré Seehofer à l’édition d’aujourd’hui du journal allemand Bild, interrogé sur la décision de la Pologne d’ériger une clôture en fil de fer barbelé le long de sa frontière avec la Biélorussie.

Des milliers de migrants, pour la plupart originaires du Moyen-Orient, ont tenté d’entrer en Pologne depuis la Biélorussie au cours des deux derniers mois. L’UE soupçonne le régime de Minsk de provoquer délibérément des pressions migratoires en représailles aux sanctions qui lui ont été imposées par le syndicat pour avoir réprimé les manifestations contre la réélection du président Alexandre Loukachenko.

Seehofer a déclaré à Bild que les contrôles à la frontière de l’Allemagne avec la Pologne seraient renforcés. À cette fin, la police allemande a déjà déployé 800 de ses agents à la frontière.

Lire aussi  LA BALLE - "Nous devons tuer tous les Arméniens: enfants, femmes et personnes âgées": l'UEFA enquête déjà sur ce qui se passe à Qarabag (Azerbaïdjan)

Environ 5 700 personnes sont entrées illégalement en Allemagne depuis la Pologne depuis le début de cette année, selon les données du ministère allemand de l’Intérieur.

La semaine dernière, le ministre allemand de l’Intérieur a écrit à son homologue polonais, Mariusz Kaminski, proposant des patrouilles conjointes à la frontière commune dans un contexte de pression migratoire croissante. La Pologne “soutiendra pleinement” de telles mesures, a déclaré Kaminski à l’AFP.

.

Previous

La lumière du soleil s’avère pour sauver une myriade d’avantages pour Aglonema

Le propriétaire du restaurant interrompt la bagarre dans un parking, puis meurt dans une agression, selon les flics de l’Oklahoma

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.