La Nouvelle-Écosse promet 161 millions de dollars pour aider les petites entreprises à surmonter COVID-19

0
19

Les petites et moyennes entreprises de la Nouvelle-Écosse recevront 161 millions de dollars pour les aider à surmonter la tempête économique causée par COVID-19, a annoncé vendredi la province.

Le ministre des Affaires, Geoff MacLellan, a déclaré que cet argent “traitera immédiatement les flux de trésorerie et l’accès au crédit” pour les entreprises les plus touchées par la pandémie.

Le gouvernement accorde à ces entreprises une pause dans le remboursement des prêts gouvernementaux et des frais liés aux entreprises jusqu’à la fin juin, a déclaré le ministre. Le gouvernement reporte les paiements et les intérêts sur les prêts en vertu du Fonds pour l’emploi, de la Municipal Finance Corporation et de Housing Nova Scotia, entre autres. Il a indiqué qu’une liste de ces frais non perçus serait publiée en ligne dans les jours à venir.

Les entreprises n’auront pas non plus à payer de primes d’indemnisation des travailleurs avant juillet.

Le gouvernement provincial ne s’attend pas non plus à ce que les paiements sur les prêts soient administrés en son nom par les coopératives de crédit de la Nouvelle-Écosse.

MacLellan a déclaré que la province renforçait également ce programme de garantie de prêt aux petites entreprises afin que les entreprises qui ont un besoin urgent d’argent puissent maintenant demander jusqu’à 500 000 $.

“Pour ceux qui ne pourraient autrement pas prétendre à un prêt, le gouvernement garantira les premiers 100 000 $”, a déclaré MacLellan.

Le premier ministre Stephen McNeil a lancé un appel direct aux grandes banques pour qu’elles accordent à leurs clients commerciaux une pause similaire à celles qui offrent un report d’hypothèque à leurs clients.

“Nous avons besoin qu’ils examinent les prêts commerciaux qui existent”, a-t-il déclaré. “Notre communauté des affaires a besoin de votre soutien.

«Nous avons fermé le commerce de détail dans cette province, nous avons fermé le secteur de la restauration. Nous avons besoin que ces prêts aux entreprises soient reportés pendant une certaine période afin que le propriétaire puisse reporter les loyers à ces petites entreprises.»

«Garder l’économie en mouvement»

Une aide financière arrive également pour les étudiants de niveau postsecondaire et ceux aux prises avec un mauvais service Internet avec la promesse du premier ministre Stephen McNeil que des projets d’immobilisations plus «agressifs» arrivent la semaine prochaine.

McNeil a déclaré que les étudiants de la Nouvelle-Écosse n’auront pas à s’inquiéter du remboursement des prêts étudiants provinciaux pendant six mois. Les étudiants n’ont pas besoin de postuler et l’extension est automatique, a-t-il déclaré. Ottawa a pris des mesures similaires pour les paiements fédéraux de prêts étudiants.

Il a dit avoir entendu l’anxiété des industries de la pêche, de l’agriculture et de la construction, et a souligné qu’il est important que certains secteurs de l’économie continuent de fonctionner.

“Nous voulons qu’ils continuent à fournir des emplois et à maintenir l’économie en mouvement pendant que les conseils de santé publique, y compris la distanciation sociale, sont suivis”, a déclaré McNeil lors de la conférence.

Il a dit que l’aide allait venir pour les travailleurs de ces industries afin qu’ils puissent faire leur travail en toute sécurité et maintenir l’économie de la Nouvelle-Écosse en marche.

MacLellan a annoncé 15 millions de dollars pour les fournisseurs d’accès à Internet afin de réaliser des projets Internet en milieu rural pour aider les employés et les petites entreprises qui travaillent maintenant à domicile.

Le ministre a déclaré que cela contribuerait à la distanciation sociale et donnerait aux gens un meilleur accès aux services de santé en ligne. Le gouvernement provincial et Doctors Nova Scotia ont entamé des discussions sur l’expansion des services de télémédecine à la suite de la crise du COVID-19.

La province commande plus de masques N-95

Strang a déclaré que la Nouvelle-Écosse continue de travailler avec d’autres provinces et le gouvernement fédéral pour sécuriser l’équipement médical, y compris les masques N-95. La province a également contacté l’industrie de la construction pour voir si elle peut apporter des masques N-95 qui ne sont pas utilisés, a-t-il déclaré.

Il a déclaré qu’en raison de la demande mondiale de masques et d’équipements, il est important que l’utilisation des masques ne se fasse que lorsque cela est approprié et nécessaire.

Strang a réitéré que le 811 reçoit un grand nombre d’appels et a encouragé les personnes qui pensent avoir des symptômes de type COVID-19 à utiliser d’abord l’outil d’auto-évaluation sur le site Web du gouvernement.

Ils seront ensuite dirigés vers le 811, si nécessaire, a-t-il dit.

À ce jour, la Nouvelle-Écosse a 1 546 résultats de tests négatifs et effectue des tests quotidiennement.

Vendredi, la Nouvelle-Écosse a identifié un nouveau cas de COVID-19, portant le nombre total de cas à 15. Dix d’entre eux sont présumés.

L’âge des personnes affectées va du milieu des années 20 au milieu des années 70. Une personne reste à l’hôpital et les autres se rétablissent à la maison.

Le cas le plus récent est lié aux voyages, mais le médecin-chef de la province, le Dr Robert Strang, a déclaré que des travaux étaient en cours pour accélérer les tests afin de détecter une éventuelle propagation communautaire du virus.

“Nous travaillons activement maintenant pour étendre notre système de surveillance afin de détecter une telle propagation”, a-t-il déclaré vendredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.