Home » La légende jamaïcaine du reggae “Lee Scratch” Perry est décédée à 85 ans

La légende jamaïcaine du reggae “Lee Scratch” Perry est décédée à 85 ans

by Nouvelles

SAN JUAN, Porto Rico (AP) – Le chanteur et producteur de disques jamaïcain “Lee Scratch” Perry, considéré comme l’un des pères fondateurs du reggae, est décédé dimanche. Il avait 85 ans.

Perry, de son vrai nom Rainford Hugh Perry, est décédé dans un hôpital de Montego Bay, en Jamaïque, selon un communiqué publié par le Premier ministre Andrew Holness. Il a noté que Perry était un pionnier de la musique dub dans les années 1970 et a produit plus de 1 000 enregistrements en 60 ans qui lui ont valu divers surnoms, dont « Upsetter » et « Mad Scientist ».

“Sa nature innovante l’a amené à devenir l’un des plus grands gourous du remix et des effets de studio”, a déclaré Holness, ajoutant que les gens ont décrit Perry comme un “personnage excentrique” qui était aimé par beaucoup.

Dans une interview accordée en 2010 au magazine Rolling Stone, le musicien Keith Richards a décrit Perry comme « le Salvador Dali de la musique ».

Perry est crédité pour ses tubes reggae, notamment “Dreadlocks in Moonlight”, “City Too Hot” et “Curly Locks”. Il a continué à produire de la musique jusqu’à récemment, publiant sur Twitter le mois dernier qu’il se préparait pour des spectacles en Europe plus tard cette année.

“J’étais très occupé en studio à faire de jolis remixes”, a-t-il tweeté en juillet à côté d’une photo de lui jouant d’une petite flûte avec des ongles peints de couleurs vives et ses cheveux et sa barbe teints en rouge cramoisi. « Rester en forme pour les prochains concerts en Europe et espérer qu’ils se produiront !

Perry a déjà travaillé comme stagiaire et concierge dans plusieurs studios d’enregistrement avant de créer le sien, Black Ark, et a fini par travailler avec des artistes tels que Bob Marley and the Wailers, The Beastie Boys et The Clash. Il a également passé du temps en Europe et aux États-Unis, où il a continué à enregistrer. Son album, Jamaican ET, a remporté un Grammy du meilleur album de reggae en 2003.

Dans une interview en podcast publiée l’année dernière par Berklee Online, Perry a déclaré que la musique lui apporte de la joie et représente la magie.

« Je crois aux bons accords. Je crois en l’âme. Je crois en la musique soul, aux chanteurs soul, aux chanteurs funky, aux chanteurs pop”, a-t-il déclaré. “Il n’y a rien d’autre. Sans la musique, les gens deviennent malheureux.”

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.