La France Insoumise de l’Allier mise sur une campagne présidentielle de 2022 au plus près des habitants

| |

Des militants de La France Insoumise (LFI) ont tenu une réunion départementale, à la salle Robert-Lebourg de Montluçon (Allier), samedi 23 octobre. Ils ont échangé avec d’autres adhérents de Moulins et Vichy par visioconférence.

Cette réunion a permis aux sept Insoumis de l’Allier qui s’étaient rendus à la Convention de l’union populaire qui avait eu lieu à Reims, les 16 et 17 octobre de faire un compte rendu de ce qui avait été dit alors.

Préparer la campagne présidentielle de 2022

L’objectif  était aussi de préparer les actions des groupes de l’Allier en vu des élections présidentielles de 2022. La France Insoumise prévoit ainsi d’aller à la rencontrer des électeurs, mais surtout de citoyens qui ne votent plus ou ne sont même pas inscrits sur les listes électorales.

Nous allons lancer une phase de mobilisation des électeurs. Cela va être décisif. C’est le fait que les gens se déplacent pour aller qui va faire l’élection.

Pierre Guillaumin (militant de La France Insoumise dans le bassin de Montluçon)

Aller à la rencontre des électeurs et des abstentionnistes

Les militants mettent en avant trois points forts. La France Insoumise a un candidat en la personne de Jean-Luc Mélenchon. Ils estiment aussi que La France Insoumise est le seul parti à avoir déjà un programme pour l’élection présidentielle, qu’il peut créer une union populaire au-delà de son propre mouvement.

Nelly Depriester et Pierre Guillaumin (respectivement 3e et 4e en partant de la gauche) se sont rendus à la convention de Reims.
Parler des « vraies préoccupations des gens »

Nelly Depriester insiste sur le fait que La France Insoumise ne suit pas les thématiques imposées par d’autres personnalités politiques, mais préfère aborder les problématiques qui répondent « aux vraies préoccupations des gens » : le pouvoir d’achat, la santé, l’emploi, l’environnement, l’éducation, l’accès des jeunes aux études supérieures…

Nous abordons des thèmes forts qui intéressent les gens. Ils sont d’accord pour en discuter, mais certains ne sont pas allés jusqu’à la phase de s’inscrire sur les listes électorales. Nous, on veut discuter avec les gens pour leur donner de l’espoir et qu’ils ne se fassent pas voler cette élection en s’abstenant.

Nelly Depriester (militante de La France Insoumise dans le bassin de Montluçon)

Présidentielle : pourquoi les sondages publiés dans la plupart des médias sont trompeurs (1/3)

Un travail de terrain entre porte à porte et réunions thématiques

Pour contrecarrer, cette défiance à l’égard de la chose politique, les militants vont faire du porte-à-porte. Des rendez-vous dans les quartiers auront lieu lors de ces porte-à-porte. Des initiatives particulières à l’égard des jeunes, qui ont été particulièrement pénalisés par le Covid souligne Pierre Guillaumin, seront également mises en place.

Les Insoumis de  l’Allier vont également organiser des quatre réunions dans quatre lieux différents du département sur quatre thématiques : la VIe République,  l’urgence sociale, l’écologie et les questions internationales.

Lire aussi  Un tournage de clip dans les rues de Montluçon (Allier) avec le collectif Lilananda

« On va faire un vrai travail de terrain. On veut qu’il ait un vrai débat démocratique. En plus chaque thématique est cohérente, car on le voit dans notre programme, tout est lié », avance Nelly Depriester.

Quelles sont les conditions à réunir pour se présenter à l’élection présidentielle française ?

Florence Farine

.

Previous

Les Phoenix Suns se font bondir par les Blazers dans une perte d’éclatement

Le champion des Masters Matsuyama gagne par 5 coups au Japon

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.