La Bourse de Paris termine en recul, par le Brexit et l'Italie

Paris – La Bourse de Paris a terminé en recul mercredi (-0,65%), à l'issue d'une séance indécise, la prudence reste à venir dans l'avenir du projet sur le Brexit .
  
  
            

                        

                                      L'indice CAC 40 a perdu 33 points à 5.068,85 points dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini sur un rebond de 0,85%. Après avoir ouvert en baisse, la cote parisienne a changé plusieurs fois. Au premier rang des préoccupations des investisseurs: le Brexit. Discussions après les discussions, les négociateurs européens et britanniques sont parvenus à un projet d'accord de divorce, il doit encore être entendue au niveau politique à Londres et Bruxelles. Par ailleurs, Alexandre l'analyste Alexandre Baradez (IG France). The government populiste italien, sommed by the Commission européenne de revoir son budget pour 2019 avant mardi, qu'il soit inchangé, prenant le risque de sanctions financières, dont il n'a pas été mis en œuvre. En outre, les investisseurs ont dû composer ce mercredi avec une série d'indicateurs plutôt décevants. En France, comme au Royaume-Uni, l'inflation est restée stable en octobre, respectivement à 2,2% et à 2,4%. Du côté de la Chine, les ventes de détail ont progressé de seulement 8,6% en octobre, contre 9,2% attendu par les analystes. En revanche, la hausse des prix à la consommation aux États-Unis s'est accélérée en octobre, ces derniers signants leur plus forte progression depuis neuf mois. Iliad, la maison mère de Free, a progressé de 9,64% à 109,35 euros, a un montant de 1,7% au troisième trimestre, à 1,24 milliard d'euros. Alstom a pris 2,96% à 38,97 euros, a gagné net un bénéfice net pour le premier semestre de son exercice décalé 2018/19, à 563 millions d'euros. Pernod Ricard a été pénalisé (-4,00% à 139,20 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "acheté" par Oddo BHF.

              
                        

              SEB a cédé 0,73% à 121,90 euros. Le groupe de petit électroménager est attendu de 750g International, éditeur de sites et services culinaires, afin d'enrichir ses propres sites et applications numériques

            
          
        

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.