Search by category:
Monde

La Banque de développement de la BERD se dit prête à prêter davantage aux Balkans occidentaux

SOFIA (Reuters) – La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) est prête à prêter davantage aux pays des Balkans occidentaux et à les aider à mettre en œuvre des réformes afin d’attirer davantage d’investissements. La BERD prête environ un milliard d’euros par an en Albanie, en Bosnie-Herzégovine, en Macédoine, au Kosovo, au Monténégro et en Serbie et est le plus grand investisseur multilatéral de la région, qui porte encore les cicatrices des guerres ethniques Années 1990 “Les Balkans occidentaux sont déjà la région qui reçoit le plus grand investissement par habitant de toutes les régions de la BERD”, a déclaré le président de la BERD, Suma Chakrabarti, à Reuters, à Sofia, où il participera vendredi au sommet UE-Balkans occidentaux. “Nous visons vraiment à faire encore plus. S’il y a plus de réformes, alors la BERD pourra investir plus d’un milliard par an », a-t-il déclaré. Créée en 1991 pour investir dans les économies ex-communistes d’Europe de l’Est, la BERD a élargi son mandat au cours de la dernière décennie et opère désormais dans plus de 35 pays. La banque de développement envisage d’augmenter ses prêts annuels de près d’un tiers à 12,5 milliards d’euros, contre une moyenne actuelle d’environ 9,5 milliards d’euros. Chakrabarti a déclaré qu’il verrait d’ici la fin de l’année combien des 3 milliards d’euros supplémentaires par an peuvent aller dans les Balkans occidentaux. La banque cherche à soutenir des projets qui amélioreront les infrastructures de transport et d’énergie ainsi que des projets qui aideront leurs distributeurs d’énergie ou leurs bourses à mieux travailler ensemble. “Les choses ont été rompues après la dissolution de la Yougoslavie, mais nous essayons d’aider l’union économique de la région et cela les aidera dans l’adhésion à l’Union européenne à long terme”, a déclaré Chakrabarti. En février, il a annoncé 700 millions d’euros pour l’infrastructure routière en Bosnie-Herzégovine et il envisage également d’accorder jusqu’à 450 millions d’euros par an à la Serbie pour des projets de transport, d’énergie verte et d’agriculture. La BERD a dit aux pays des Balkans occidentaux qu’il leur faudrait jusqu’à 200 ans pour rattraper le niveau de vie des pays de l’Union européenne qu’ils veulent rejoindre s’ils n’agissaient pas pour améliorer leur faible productivité et accélérer les réformes. “Notre travail doit être de savoir comment attirer plus d’investissements étrangers dans les Balkans occidentaux, et cela signifie vraiment avoir de meilleures réformes, de meilleures politiques, une meilleure gouvernance, moins de corruption”, a déclaré Chakrabarti. Reportage par Tsvetelia Tsolova; Montage par Hugh Lawson

Post Comment