Hamilton et Ferrari commencent dans un mouchoir

C’est inévitablement dans une atmosphère étrange que débute la saison 2019 de la Formule 1 sur la piste puisque, pour la première fois depuis 1997, le directeur de la course ne sera pas Charlie Whiting. Le Britannique, décédé à Melbourne jeudi alors qu'il se préparait à reprendre son poste, est remplacé par Michael Masi, l'un de ses adjoints. Si l'atmosphère est si chargée, les conditions météorologiques sont idéales avec un ciel ensoleillé au-dessus du parc Albert et des températures de 20 ° C dans les airs et de 33 ° C sur la piste au début de la séance.

Lire aussi:

Après le feu vert, c’est Kimi raikkonen qui offre la première sortie sur la piste de l'année. La sortie du garage de George Russell C'est un peu difficile, car le Britannique a vu un peu large pour diriger dans l'étroit pitlane de Melbourne; ses mécaniciens sont chargés de corriger cela rapidement et de le remettre sur les rails. Tous les pilotes, à l'exception de Romain Grosjean, effectuent leur tour d’installation dans les dix premières minutes avant de revenir et abandonnent complètement la piste pendant quelques instants.

Bottas, première fois

À la fin des 20 premières minutes de séance, Valtteri Bottas rompt le silence et signe pour la première fois de la saison en 1 '' 26 '4 (aux médiums), marque qu'il s'améliore ensuite en 1' '# 39; 6 ", quant à lui rejoint sur la feuille de temps par son coéquipier Lewis Hamilton, ainsi que McLaren, Williams et Alexander Albon. Chez Ferrari, nous commençons visiblement par un programme différent, car les premiers temps, pourtant signés, sont relativement éloignés du Finlandais.

Lire aussi:

D'autre part, après 30 minutes de conduite, Max Verstappen (soft) représente moins de trois dixièmes de la Mercedes au numéro 77, avant que Hamilton n’entre, 0 "177 (moyens) de son coéquipier.Le Néerlandais, sur un tour d’attaque tendre, revient à 86 millièmes du leader provisoire, mais de nouveau, le quintuple champion du monde se rapproche encore un peu plus tard, avec un léger retard de 0 "059 (médiums).

Comme d'habitude, avant la barre des 40 minutes, les pilotes regagnent les stands pour donner à Pirelli un premier train de pneus, conformément au règlement. L'occasion de voir ça Nico Hulkenberg est le seul pilote à ne pas avoir signé l'heure, et ce pour une bonne raison: l'allemand a rencontré un problème électronique et il était nécessaire de démonter le fond plat de la R.S.18.

Albon, premier de l'accident

Lando Norris relancer les hostilités dans les 40 minutes suivant le premier drapeau à damier de la saison sortant des stands après un long silence général. À mesure que le vent souffle sur le circuit, la plupart des pilotes partent en piste avec des pneus tendres. Cela permet à Bottas de progresser pour la première fois en 1 & # 39; 23 "8.

Dans les stands, Russell a un problème technique au bout de la pitlane et ses mécaniciens doivent aller le chercher au garage. Hamilton s'en moquait et prenait le contrôle de la séance à 30 minutes de son mandat, également en adjudication et 1 "# 23; 5". Verstappen alors blotti entre les deux Mercedes, à 193 millièmes de la tour numéro 44 lancée, Daniel Ricciardo est embarrassé par Grosjean dans le dernier secteur.

La Ferrari passe enfin à l'assaut de l'horloge à 25 minutes de la fin de la séance, en soft et presque au même moment. Charles Leclerc et Sebastian vettel échouant à 0 "074 et à 038 respectivement de Hamilton, et cette saison est marquée par son premier accident: Albon a perdu le contrôle de son Toro Rosso à la sortie du virage 2, tapotant d'avant en arrière. Étonnamment, la voiture ne Il semble que le drapeau rouge soit temporairement brandi, mais que le Thaïlandais puisse revenir à la barre par ses propres moyens, il n’est que de courte durée. .

Lire aussi:

Lorsque la piste est à nouveau ouverte, Hülkenberg prend enfin la piste. Bottas aussi, visiblement chargé d'essence. Le Finlandais est effrayé dans l'avant-dernier coin du circuit, freine un peu dans l'herbe, tire droit dans la brèche avant de revenir dans la direction de la marche à 180 ° tout en étant très confiant près du mur. Il ne passe même pas par les tribunes après cet événement.

La fin de session est marquée par le travail de longs relais sur une piste montée à plus de 40 ° C. Kvyat revient au stand en se plaignant de son pneu arrière droit. Hamilton passe en premier sous le drapeau à damier marquant la fin de la séance, le meilleur temps devant les deux Ferrari. C'est déjà une demi-seconde de mieux que le meilleur temps des EL1 2018.

Australie GP australien – Essais libres 1

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.