Fil Web | Une météorite détectée en direct au-dessus de la Lorraine et de la Franche-Comté

Un sentier léger plus ou moins long: c'est ce qui aurait pu observer les habitants du Grand Est, vendredi soir, que ce soit à Belfort, Besançon ou Epinal ou Chalon. Une météorite a en effet traversé le ciel nocturne. Sa présence a également été détectée et photographiée à 21h21 par une caméra, installée sur le toit du Centre de recherches pétrographiques et géochimiques de Vandoeuvre-lès-Nancy, unité spécialisée en analyse des roches, notamment lunaires ou météoriques (Université CNRS de Lorraine). C'est la première fois que cette caméra, en veille permanente, détecte un tel objet depuis son installation il y a environ un an. Il fait en réalité partie du consortium Frapon (Fireball Recovery and Interplanetary Observation Network), un réseau de 100 caméras pour surveiller le ciel de la France par un maillage régulier afin de retrouver les météorites immédiatement après leur chute, de suivre leur source. par exemple, situé à Épinal, Besançon, Homécourt … La triangulation permet de reconstituer la trajectoire de ces objets », explique Michel Champenois du CRPG, laboratoire regroupant des spécialistes de la météorite tels que les chercheurs Laurette Piani ou Yves Marrocchi.
Entre Mars et Jupiter "Le projet Vigie Ciel, dans le prolongement de FRIPON, a pour objectif de créer un réseau citoyen qui pourra ensuite être utilisé pour trouver, avant leur altération, ces objets extraterrestres" poursuit Michel Champenois. "En juin, par exemple, dans le cadre de l’opération Science in Light au Parc du Charmois à Vandoeuvre, des volontaires ont été formés pour reconnaître les météorites. Nous avions caché de vrais sur le sol!" Les caméras Fripon Pontalier ou Epinal sont probablement venues de la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter, un réservoir d'objets de quelques centimètres à près de 1000 km. Il faudra bien sûr des calculs pour le confirmer. Nous n'avons pas non plus de données sur sa taille pour le moment. Et le CRPG à préciser: "Une météorite est visible jusqu’à 20 km d’altitude environ. Après, elle est ralentie et le frottement de l’air ne suffit plus à lui donner une traînée lumineuse. Elle entre dans ce qu’on appelle le vol sombre ou vol sombre

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.