Fetch, la société de livraison de restaurants installée à Nancy ferme ses portes

Fetch, la société de livraison de restaurants installée à Nancy ferme ses portes

"Fetch: la fin d'une aventure incroyable" est le titre d'un article sur la plateforme de blog internet medium.com ce lundi 23 juillet. L'un des co-fondateur Jean-Charles Kurdali annonce "très difficilement être contraint d'arrêter son activité "à partir de lundi. L'information est toujours lisible sur le site Web de l'entreprise. Les dernières livraisons ont eu lieu ce dimanche 22 juillet.

C'est en 2015 que Jean Charles Kurdali et son partenaire Lou Chardin, deux nancéiens, lancent Fetch, une entreprise de livraison à domicile, de restauration au restaurant. Depuis lors, Fetch s'est bien développé et livré dans sept villes françaises: Nancy, Metz, Reims, Dijon, Caen, Le Havre et Clermont-Ferrand.
Fetch employait 25 personnes et travaillait avec près de 300 camionneurs indépendants, tous à bicyclette.
Dans sa lettre, Jean-Charles Kurdali, le PDG, explique les raisons de cette fermeture, détaillant les derniers mois. Il y a une version courte et une version longue. Parmi les difficultés rencontrées par Fetch, le manager évoque un mauvais choix de fournisseur technique en 2017 qui "a causé d'énormes pertes financières et un retard handicap, avec un impact direct sur la croissance, une levée de fonds compliquée ou impossible à réaliser entre février et juin 2018, un projet de rachat par une société de livraison qui n'a pas abouti, un plan de restructuration mis en place en juillet 2018, mais pour lequel l'actionnaire principal a refusé d'investir ".
La direction réclame des dizaines de milliers de clients sur son site

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.