facteurs pour le marché: Dalal Street, la semaine à venir: lutte contre le feu sur les roupies, la CAO et les indices mondiaux

NEW DELHI: Le marché boursier national a clôturé la semaine sur une note positive, soutenu par des chiffres macroéconomiques sains et des informations selon lesquelles le gouvernement allait bientôt prendre des mesures pour soutenir la détérioration de la roupie et contrôler le déficit du compte courant.

Vendredi, le Sensex de 30 actions a bondi de 373 points, ou 0,99%, pour s’établir à 38 090 tandis que le Nifty50 a bondi de 145 points, ou 1,28%, pour clôturer à 11 515.

Sur une base hebdomadaire, les indices boursiers ont enregistré des pertes pour la deuxième semaine consécutive; le Sensex ayant glissé de 299,18 points, ou 0,78%, à 38 090 points, et l’indice Nifty à 50 titres de 73,90 points, ou 0,64%, à 11 515 points.

La semaine à venir va être tronquée. Les marchés d'actions, de matières premières et de change resteront fermés jeudi à cause de Muharram.

Les facteurs macroéconomiques, les indices mondiaux et les mouvements de roupies seront les facteurs clés qui influenceront l’évolution du marché au cours de la semaine à venir.

«Les tendances du marché mondial au milieu de la guerre commerciale, la hausse des prix du pétrole brut et la circulation de la roupie détermineront l’élan à court terme du marché intérieur. Cependant, les perspectives à long terme restent positives. Avec une croissance du PIB de 8,2% au dernier trimestre, une mousson quasi normale et le début des fêtes vont stimuler la demande de consommation », a déclaré Hemang Jani, responsable du conseil d’administration de Sharekhan chez BNP Paribas.

Voici une liste de facteurs importants qui conduiront la rue Dalal tout au long de la semaine prochaine:

Étapes du gouvernement pour freiner la chute de la roupie

Vendredi dernier, le gouvernement a annoncé des mesures visant à limiter la chute de la roupie et à maîtriser le déficit du compte courant. Les cinq mesures annoncées vendredi suite à une réunion présidée par le Premier ministre Narendra Modi pour examiner l’état de l’économie comprennent la suppression de la retenue à la source sur les obligations masala – dette libellée en roupie vendue à l’étranger – et assouplissement du régime de la dette extérieure. Les mesures dévoilées pour stimuler les flux de capitaux comprennent un examen des conditions de couverture obligatoires pour les prêts d’infrastructure et la possibilité pour les entités du secteur manufacturier de se prévaloir d’emprunts commerciaux externes jusqu’à 50 millions de dollars avec une échéance minimale d’un an. La suppression de la couverture obligatoire réduira pour le moment la demande de dollars. Samedi, le ministre des Finances, Arun Jaitley, a déclaré que le gouvernement mettrait fin à l’exercice en cours sans aucune réduction des dépenses budgétisées, car il est extrêmement nécessaire pour la croissance économique. L'inflation étant globalement maîtrisée, le gouvernement est convaincu que son taux de croissance sera supérieur aux prévisions, a-t-il déclaré.

La santé de la roupie sous surveillance

Une série de mesures annoncées par le gouvernement pour contrôler le glissement de la roupie et réduire le déficit de la balance courante sont positives pour le marché, mais il serait bon d’attendre plus de clarté, a averti les analystes. Le marché observera de près l'efficacité des mesures prises par le gouvernement dans les prochains jours. La roupie a chuté de 11,1% jusqu’à présent cette année et a touché un plus bas historique de 72,92 la semaine dernière, provoquant la panique dans le gouvernement et le marché. Les réserves de change du pays étaient inférieures à 400 milliards de dollars au 9 septembre en raison des efforts de la RBI pour réduire la chute de la roupie. Le déficit commercial a atteint son niveau le plus élevé depuis près de cinq ans (18 milliards de dollars en juillet), mais a légèrement baissé pour atteindre 17,4 milliards de dollars en août.

Les échanges commerciaux entre les États-Unis et la Chine

L’optimisme concernant les négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine s’est évanoui après que des rapports indiquent que le président américain Donald Trump devrait annoncer de nouveaux tarifs sur des importations chinoises d’environ 200 milliards de dollars dès lundi, a rapporté Reuters. Auparavant, M. Trump avait déclaré que Beijing pourrait être dotée de nouveaux droits de douane sur 267 milliards de dollars de biens, en plus de ce qui sera ciblé cette semaine. Si les États-Unis adoptent ce plan, pratiquement toutes les importations en provenance de Chine seront assujetties à des droits de douane. Jusqu'à présent, les tentatives d'atténuation de la guerre commerciale n'ont pas abouti. Ce qui se passe quand Donald Trump et Xi Jinping se voient à l’Assemblée générale des Nations Unies à New York, plus tard ce mois-ci, sera un signal majeur pour les marchés du monde entier.

Indices macroéconomiques mondiaux

La décision de la Banque du Japon (BoJ) est attendue mercredi. Selon les prévisions, la BoJ pourrait maintenir son objectif de taux d’intérêt à court terme à moins 0,1% et s’engager à orienter les taux à long terme autour de zéro pour cent. En août, les données de l’IPC et de l’IPC de base pour la zone euro et le Royaume-Uni seront publiées respectivement lundi et mercredi.

Perspectives techniques: Nifty semble haussier

Le Nifty50 a formé une bougie haussière sur le graphique journalier vendredi. Le fait qu’elle ait maintenu son écart d’ouverture un jour après avoir formé un modèle Hammer peut inspirer confiance aux traders. «Le Nifty50 a chevauché le creux de 11 394, ce qui a permis aux taureaux d’étirer leurs bras pour un retracement plus profond. Ainsi, l’indice peut aller jusqu’à un retracement de 61,8% de l’automne précédent, soit 11 565. Ce sera un niveau clé pour surveiller les renversements potentiels. En ce qui concerne la structure des vagues, toute la correction s’avère complexe. Le retrait actuel fait partie d'une structure corrective et devrait être suivi d'une tendance à la baisse. En revanche, l'écart entre 11 380 et 11 430 niveaux constituera un soutien clé dans une perspective à court terme », a déclaré Gaurav Ratnaparkhi, analyste technique chez Sharekhan chez BNP Paribas.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.