nouvelles (1)

Newsletter

Efficacité de l’isatuximab avec le pomalidomide et la dexaméthasone dans le myélome récidivant : résultats d’un ensemble de données du monde réel à l’échelle du Royaume-Uni

Les données réelles sur l’efficacité et la tolérabilité de l’isatuximab avec le pomalidomide et la dexaméthasone (IsaPomDex) chez les patients atteints d’un myélome en rechute/réfractaire n’ont pas été rapportées. Dans cette étude rétrospective à l’échelle du Royaume-Uni, les résultats d’IsaPomDex ont été évalués dans 24 centres de soins anticancéreux de routine. Le critère principal était le taux de réponse global (ORR). Les critères d’évaluation secondaires comprenaient la survie sans progression (PFS), la durée de la réponse (DOR) pour les patients ayant obtenu une réponse objective (≥ réponse partielle [PR]) et les événements indésirables (EI). Dans une cohorte totale de 107 patients, suivi médian (intervalle interquartile [IQR]) était de 12,1 mois (10,1-18,6 mois), l’âge médian (IQR) était de 69 ans (61-77). Le score médian (IQR) de l’indice de comorbidité de Charlson (CCI) était de 3 (2-4) ; 43 % avaient un DFGe < 60 mL/min. Le nombre médian (IQR) de traitements antérieurs était de 3 (3-3). Le nombre médian (IQR) de cycles IsaPomDex administrés était de 7 (3-13). Le TRO était de 66,4 %, avec des réponses classées comme ≥ très bonne réponse partielle : 31,8 %, RP : 34,6 %, maladie stable : 15,9 %, maladie évolutive : 15 % et inconnue 2,8 %. La SSP médiane était de 10,9 mois. Le DOR médian était de 10,3 mois. Il n'y avait pas de différence statistique dans la SSP médiane selon l'âge (<65 : 10,2 versus 65-74 13,2 versus ≥75 : 8,5 mois, log-rank P = 0,4157), par score CCI (<4 : 10,2 mois versus ≥4 : 13,2, log-rank P = 0,6531), mais une PFS inférieure a été observée avec une insuffisance rénale (≥60 : 13,2 versus <60 : 7,9 mois, log-rank P = 0,0408). La SG médiane était de 18,8 mois. Après une médiane de 4 cycles, des EI de tout grade ont été ressentis par 87,9 % des patients. Les EI ≥G3 les plus fréquents étaient la neutropénie (45,8 %), les infections (18,7 %) et la thrombocytopénie (14 %). Notre étude IsaPomDex à l’échelle du Royaume-Uni a démontré des résultats d’efficacité encourageants dans le monde réel, comparables à l’essai ICARIA-MM.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT