Home » Deux résidents de la médecine familiale et communautaire de Guadalajara créent une chaîne Instagram pour diffuser du contenu d’éducation sanitaire et de prévention – Castilla-La Mancha News

Deux résidents de la médecine familiale et communautaire de Guadalajara créent une chaîne Instagram pour diffuser du contenu d’éducation sanitaire et de prévention – Castilla-La Mancha News

by Nouvelles

Cynthia Martín Paredes et Silvia Altabas González a créé un canal dans lequel ils diffusent, de manière visuelle et simple, leur propre contenu visant à prévenir les maladies et à promouvoir des conseils pour la santé de la population.

Cette activité vise à donner une continuité aux activités de formation en présentiel de «l’éducation pour la santé» qui ont été développées dans les écoles primaires et qui ont dû être suspendues en raison de la crise sanitaire.

Deux médecins internes résidents dans la spécialité de Médecine familiale et Communauté de Guadalajara ont créé un canal de communication via Instagram à partir de laquelle ils présentent des contenus visant à promouvoir la santé et à prévenir les maladies.

Cynthia Martín Paredes et Silvia Altabas étudient actuellement leur spécialité de médecine familiale dans les centres de santé de la gestion de la zone intégrée de Guadalajara.

En septembre, ils ont lancé un canal Instagram dans lequel ils ont téléchargé du contenu avec lequel ils ont l’intention de donner une continuité à la formation et aux activités en face-à-face de “ l’éducation à la santé ” qui sont généralement menées dans les centres de santé. Premiers soins et qui ont dû être suspendus en raison de la crise sanitaire.

Pour ce faire, ils développent des contenus autour des thèmes les plus courants de ces activités de formation à destination de la population. Grâce à des publications simples et très visuelles, ils révèlent des aspects liés à l’alimentation, au tabagisme, à la réanimation cardio-pulmonaire de base, à la consommation d’alcool et à ses effets, à l’utilisation appropriée des antibiotiques, aux mesures d’hygiène du sommeil, à la prévention du Covid-19, entre autres. sujets d’intérêt pour la population.

Dans ces publications, ils proposent, de manière graphique et accessible, des conseils et des lignes directrices pour éviter les maladies ou pour en avoir une meilleure connaissance en partant de la conviction que «mieux vaut prévenir que guérir».

De cette manière, ils voulaient tirer parti du potentiel des réseaux sociaux et, plus précisément, des possibilités offertes par une chaîne comme Instagram pour apporter «l’éducation à la santé» à la population en général. Et tout cela exposant les contenus de manière visuelle mais rigoureuse, basée sur des preuves scientifiques et sur les publications officielles des différentes sociétés ou entités scientifiques telles que la Agence espagnole des médicaments ou la ministère de la Santé, Consommation et protection sociale, entre autres.

L’initiative est ouverte aux suggestions qui peuvent leur être envoyées via la messagerie du canal Instagram lui-même ou via les commentaires des publications, où vous pouvez laisser des propositions de sujets sur lesquels faire de nouvelles publications ou soulever des doutes.

Les réseaux sociaux sont un excellent moyen de diffuser ce type de contenu à un moment où les activités de formation en présentiel ne peuvent pas être menées en raison de la nécessité de minimiser les expositions et les risques de contagion.

Technologie et communication pour la santé

Stagiaires résidents qui exercent leur spécialité dans le domaine de Soins de la famille et Comunitaria à Guadalajara ont montré un grand intérêt pour l’application et l’utilité de la nouvelles technologies d’information et de communication pour accroître les connaissances de la population sur sa santé et comment en prendre soin.

Plusieurs des projets de recherche qui ont été développés ces dernières années ont reçu différentes reconnaissances, telles que les prix décernés par la Société espagnole de Médecins de première ligne (Semergen) dans des conférences telles que celles consacrées à la médecine et aux nouvelles technologies.

En ce sens, des projets présentés par des professionnels et des résidents de centres comme Azuqueca ont été récompensés, avec des travaux basés sur l’utilité des bracelets d’activité pour améliorer la santé des patients, la valeur du Big Data pour l’étude de la maladie Chronic Obstructive Pulmonary (BPCO), l’utilisation d’appareils mobiles en combinaison avec les technologies de la santé dans l’étude des patients ou le projet Azusalud, un podcast pour apporter des connaissances sur la santé à la population dans un langage accessible et proche, entre autres sujets.

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.