Des journalistes de NRK arrêtés au Qatar :

| |

Les employés de NRK Halvor Ekeland (32 ans) et Lokman Ghorbani (45 ans) ont été arrêtés au Qatar, après avoir rendu compte des préparatifs de la Coupe du monde 2022. Ce soir, les deux journalistes rentrent chez eux en Norvège.

Publié :

Ekeland et Ghorbani étaient en voyage de reportage au Qatar un an avant la Coupe du monde. Ils ont été interpellés à l’hôtel dimanche soir, avant de quitter le pays. Ils n’ont été libérés que mardi matin, après de nombreux interrogatoires de police.

– Ils se portent bien selon les conditions et nous veillerons à ce qu’ils obtiennent le suivi dont ils ont besoin, déclare Thor Gjermund Eriksen, responsable de la diffusion chez NRK, à VG.

Les journalistes rentrent chez eux sans téléphones portables, PC et appareils photo, après près de 30 heures d’isolement.

– Maintenant, nous sommes avant tout très heureux et soulagés que les deux soient en sécurité et sur le chemin du retour, dit Eriksen.

Lire la version anglaise ici : Des journalistes de la télévision norvégienne arrêtés au Qatar

L’avion Boeing 787 de Qatar Airways a décollé, selon les services en ligne qui surveillent les vols internationaux depuis la capitale Doha, mardi à 23h47, heure norvégienne. Selon NRK, Ekeland et Ghorbani sont à bord.

– C’est une expérience que je ne livre à personne. Il est bien évident qu’ils ont traversé des journées très difficiles et rudes, explique le responsable de l’audiovisuel.

Ekeland est journaliste à NRK Sporten et travaille, entre autres, avec la politique sportive. Il a livré plusieurs cas critiques sur le traitement des travailleurs invités par le régime du Qatar. Ghorbani est un photographe étranger expérimenté chez NRK.

SUR LE CHEMIN DU RETOUR : les journalistes de NRK Lokman Ghorbani (45 ans) et Halvor Ekeland (32 ans) ont été arrêtés au Qatar, après avoir couvert les préparatifs de la Coupe du monde 2022.

Au cours du voyage, ils se sont rendus aux marquages ​​officiels, ont discuté avec des représentants du public et en plus d’un certain nombre de travailleurs de leurs conditions et de leur situation, a déclaré le radiodiffuseur.

Il dit qu’ils ont suivi un plan soigneusement planifié.

– Le but de ce voyage de reportage était de montrer une vue d’ensemble de ce qui se passe dans le pays. Nous avons été ouverts à cela aux autorités du Qatar. NRK n’a pas reçu d’explication sur les raisons de leur arrestation.

Devrait rencontrer le critique du régime

Ekeland et Ghorbani sont arrivés au Qatar le dimanche 14 novembre et ont eu le lendemain un accord avec le critique du régime Abdullah Ibhais.

Ibhais était auparavant le directeur des médias et des communications de l’organisation de la Coupe du monde du Qatar. Il a été condamné en avril à cinq ans de prison pour détournement de fonds publics et corruption, mais a fait appel de sa condamnation.

Quelques heures seulement avant l’entretien avec NRK, Ibhais a été arrêté par la police. Le magazine de football Josimar écrit qu’une audience a eu lieu le mardi 23 novembre, une nouvelle étant prévue le 15 décembre. Selon le magazine, il est toujours en prison, où il est actuellement en grève de la faim.

Josimar a publié un article plus long plus tôt cette année au sujet du procès contre Ibhais, et a affirmé qu’il avait été reconnu coupable d’avoir défendu les droits des travailleurs migrants dans le pays.

Il a nié le comité de la Coupe du monde qui, selon Josimar a également envoyé un long e-mail avec des réclamations que les “informations incorrectes et insultantes” devraient être supprimées de l’article.

SEPT STADIENS : Le stade Khaliffia au Qatar est en construction pour la Coupe du monde de football 2022.

– La peur dans les yeux

Dans Sportsrevyen dimanche, Halvor Ekeland a été interrogé en direct sur les conditions des travailleurs invités au Qatar :

– Il y a de grands contrastes dans ce pays. Il y a des travailleurs qui sont mécontents. Vous voyez dans leurs yeux qu’ils ne vont pas bien. Ils travaillent de longues journées et ils travaillent dur. Et puis bien sûr il y a des ouvriers qui vont bien.

La revue sportive a reproduit des rapports de l’organisation internationale du travail OIT, qui critiquent les conditions de travail de ceux qui construisent les installations de la Coupe du monde.

Lorsqu’on lui a demandé ce qui l’avait le plus impressionné, Ekeland a répondu :

– Je pense aux rencontres avec les travailleurs, ceux qui ne veulent pas parler aux journalistes devant la caméra. Quand je demande un entretien, vous voyez la peur dans leurs yeux.

NRK-TOPP : directeur de la diffusion Thor Gjermund Eriksen.

Ekeland et Ghorbani devaient quitter l’aéroport international Hamad de Doha à 6 heures du matin lundi matin, mais ont été arrêtés devant l’hôtel tard dimanche soir, vers minuit.

– L’arrestation a eu lieu juste après Sportsrevyen, où, à mon avis, ils avaient livré un rapport très nuancé, explique le directeur de la diffusion Thor Gjermund Eriksen.

VG constate que le ministère des Affaires étrangères a fourni une assistance consulaire et a été en contact étroit avec la NRK tout au long du processus.

Le directeur de la diffusion Thor Gjermund Eriksen critique l’arrestation :

– Nous pensons qu’il n’est pas viable d’empêcher les médias de pratiquer un journalisme libre et indépendant lors de l’un des plus grands événements sportifs au monde.

Eriksen dit que NRK a jusqu’à présent géré l’incident en tant qu’employeur des journalistes.

– Comment nous, en tant que maison de presse, devrions aller plus loin avec la FIFA, nous devons y revenir. C’est une question qui doit être abordée dans les lignes éditoriales de NRK.

Il dit que l’affaire a eu la plus haute priorité dans NRK.

– Tous les déplacements de NRK à l’étranger, notamment hors Europe, sont bien planifiés. Des évaluations des risques approfondies et continues sont effectuées, y compris via des fournisseurs externes qui ont des évaluations de la sécurité et des risques comme domaine spécial.

Ekeland a travaillé pour Aftenposten en 2016-2018 avant de rejoindre NRK. Il a également travaillé pour VGTV. Ghorbani est arrivé de Norvège en Norvège en 2002, après avoir été emprisonné pour avoir dirigé un journal étudiant qui enfreignait les lois du pays sur les médias.

La direction de NRK recevra ses salariés à leur retour chez eux mercredi matin.

– Nous voulons bien parler avec eux et découvrir ce dont ils ont besoin. Et puis ils rencontreront probablement leur famille, dit Eriksen.

INSTALLATIONS : Travailleurs invités au stade al-Bayt à Doha en 2019.

Le prix de la Coupe du monde critiqué

Que le Qatar ait remporté la Coupe du monde fait l’objet d’un vif débat. Amnesty mener que les travailleurs invités du pays qui construisent les installations et les infrastructures de la Coupe du monde sont grossièrement exploités et exposés à des violations systématiques des droits de l’homme.

Les autorités qataries ont promis de mettre en œuvre des réformes pour les travailleurs étrangers. Mais un le rapport d’amnistie Le 16 novembre affirme que l’effet est absent et que les conditions de travail et de vie dans certains cas se sont même détériorées.

Le journal britannique The Guardian a enregistré plus de six mille décès parmi les travailleurs invités d’Inde, du Pakistan, du Népal, du Bangladesh et du Sri Lanka après que le Qatar a remporté la Coupe du monde en 2010.

Au cours de ces dix années, il y a eu une énorme activité de construction au Qatar, en grande partie à cause de la Coupe du monde, comme un nouvel aéroport, de nouvelles routes, des transports publics, des hôtels et une toute nouvelle ville, où se tiendra la finale de la Coupe du monde.

Le Guardian relie directement 37 des décès à la construction de stades de la Coupe du monde.

Les révélations ont conduit à un long débat dans le football norvégien pour savoir si le championnat devait être boycotté. Finalement, le Parlement du football a voté contre un boycott en juin. La Norvège n’est pas qualifiée pour la Coupe du monde de football 2022.

Le ministère du Travail du Qatar a déclaré que « les chiffres que les médias ont rapportés sur les décès parmi les travailleurs migrants sont fortement trompeurs », rapporte CNN.

Voir le rapport de VG de mars de cette année sur la Coupe du monde et les travailleurs invités :

Previous

Des émeutes éclatent dans les pays européens pour protester contre le verrouillage de Corona

Deux des criminels les plus notoires du Mexique sont en détention aux États-Unis

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.