Département d’État : la Russie n’a pas créé de crise du gaz en Europe

| |

Photo : state.gov

La Russie n’est pas à blâmer pour la crise du gaz, ont admis les États-Unis

La crise énergétique en Europe s’est produite en raison de divers facteurs, mais la Fédération de Russie n’a rien fait pour l’atténuer, a déclaré Hochstein.

Le représentant du département d’État américain à la sécurité énergétique, Amos Hochstein, a admis que la Russie n’était pas à blâmer pour la crise du gaz en Europe, écrit Interfax-Ukraine Vendredi 29 octobre.

« Disons-le franchement, la Russie n’a pas créé de crise du gaz en Europe. Cela s’est produit en raison de divers facteurs, dont certains ne pouvaient pas être contrôlés », a déclaré Hochstein.

Dans le même temps, il a noté qu'”il ne fait aucun doute que la Russie n’a pas tout fait pour atténuer la crise et ralentir la hausse des prix”.

Plus tôt, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que cause de la crise du gaz est le capitalisme oisif.

A noter qu’après l’annonce par Gazprom d’une augmentation des injections de gaz dans les stockages européens en novembre les prix du gaz sont tombés en dessous de 800 $ par mille mètres cubes.

Nouvelles de Correspondant.net dans Télégramme. Abonnez-vous à notre chaîne https://t.me/korrespondentnet

.

Previous

La conception d’un simulateur à faible gravité ouvre de nouvelles voies pour l’exploration spatiale et la formation aux missions

Trois militaires blessés dans le Donbass

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.