Crise de l’énergie : le Royaume-Uni exporte des niveaux record d’énergie vers la France alors que les Britanniques facturent SOAR | Sciences | Nouvelles

Le Royaume-Uni a envoyé des niveaux record de carburant en Europe après que des navires ont livré d’importantes cargaisons de gaz liquide aux ports britanniques du monde entier. Alors que les prix de l’énergie ont grimpé en flèche au cours de l’année écoulée au Royaume-Uni et dans le reste de l’Europe, la Grande-Bretagne a utilisé sa position géographique pour servir de «pont» vers l’Europe, alors que les approvisionnements énergétiques affluent pour remplacer les pénuries russes de gaz naturel.

Selon Ying-Chin Chou, analyste principal du gaz chez S&P Global Commodity Insights, depuis avril, les pipelines acheminant du gaz de Grande-Bretagne vers le continent avaient été “maximisés”, les consommateurs britanniques bénéficiant d’une remise “substantielle” sur le marché d’exportation. résultat.

Les données de S&P montrent que depuis février, le Royaume-Uni exporte de l’énergie, plutôt que d’être un importateur, avec des exportations bien supérieures à la moyenne de 2016-2019.

Rob Lalor, directeur des analyses chez EnAppSys, spécialiste du marché de l’électricité, a déclaré qu’une tendance similaire s’est produite plus récemment avec le commerce de l’électricité.

Il a déclaré: «Depuis le 9 mai, nos prix de l’électricité ont baissé, alors qu’en Europe, ils sont restés à peu près tels qu’ils étaient au cours des mois précédents.

«Cela pousse le pouvoir sur le continent. Si je regarde le début de 2015, je ne vois pas de période comparable.

Selon UK_imports, un compte Twitter automatisé qui met en évidence la quantité d’énergie dans le réseau britannique, nous avons importé un total net de 74,82 GWh, soit environ 1,49 % de son approvisionnement.

Pendant ce temps, les données d’interconnexion ont révélé que la Grande-Bretagne exportait 272,56 GWh vers la France, 122,79 GWh vers la Belgique et 95,83 GWh vers la Norvège.

Ces niveaux élevés d’exportation vers l’Europe interviennent alors que les ménages britanniques doivent faire face à des factures énergétiques écrasantes.

LIRE LA SUITE: BP s’engage à injecter 18 milliards de livres sterling dans l’énergie locale du Royaume-Uni

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT