Nouvelles Du Monde

Cienciaes.com : Drones. Nous avons parlé avec Israël Quintanilla.

2015-06-30 19:47:37

Le 8 juin, un cours sur le Applications des systèmes d’avions sans pilote, dronesdont le directeur est notre invité aujourd’hui, Israel Quintanilla, professeur d’ingénierie aéronautique et d’ingénierie géomatique à l’Université Polytechnique de Valence et chercheur en systèmes de navigation aérienne par satellite (SBAS) et dans les applications Drones dans le domaine de la Géomatique.

Compte tenu de l’actualité actuelle de ces dispositifs et de l’énorme champ d’applications à usage civil qui s’ouvrira dans un avenir immédiat, nous allons consacrer deux programmes consécutifs de la série Talking with Scientists. Aujourd’hui, nous parlerons du plus fondamental : quoi. qu’est-ce qu’un drone ? les types de drones, leurs avantages et limites, la réglementation qui réglemente leur utilisation, etc. La semaine prochaine, nous compléterons l’information en parlant des applications des drones car il y a tellement de possibilités futures que nous offrent ces appareils, qui méritent un développement à part. Dans ce deuxième programme, nous parlerons également de la préparation nécessaire au pilotage de drones, domaine dans lequel l’Université Polytechnique de Valence a déjà réalisé des cours de spécialisation pour la formation de pilotes pour ce type d’avion.

Le monde évolue rapidement et, comme cela arrive souvent, les guerres sont le premier terrain d’essai de la technologie qui conquérira plus tard le monde. C’est le cas des drones, une nouvelle génération d’engins volants capables de prendre leur envol sans mettre en danger leurs pilotes pour la simple raison qu’ils les contrôlent à distance et ne naviguent pas à l’intérieur de ceux-ci. On dit que l’origine des drones a eu lieu au milieu du siècle XIXème, alors que l’avion n’avait même pas été inventé. Les chroniques racontent que, le 22 août 1849, les Autrichiens chargèrent de bombes 200 montgolfières sans pilote et laissèrent le vent les emporter vers le ciel de Venise pour larguer leur charge mortelle sur les habitants. Bien sûr, ces appareils maladroits mais diaboliques n’ont presque rien de commun avec les drones qui pilotent les guerres d’aujourd’hui, mais les guerres non plus.

Lire aussi  Le logiciel de santé VA Oracle, d'une valeur de 16 milliards de dollars, obtient de mauvais résultats dans un rapport interne

Un drone, son concept le plus simple, est un véhicule aérien sans pilote, même si, pour le différencier des appareils de modélisation d’avions classiques, il faudrait ajouter la capacité d’effectuer un certain type de travail utile. Un drone est donc un avion et non un jouet. Son utilisation à des fins civiles évolue rapidement, tout comme les réglementations qui en limitent l’utilisation. Après tout, il n’est pas difficile d’imaginer que dans un avenir pas trop lointain, les avions pilotés et les drones partageront l’espace aérien sur un pied d’égalité. et la sécurité.

Il existe deux types de drones, selon leur mode de vol : à voilure fixe et multirotor. Les drones à voilure fixe ressemblent aux avions conventionnels avec leurs deux ailes et les éléments de commande communs à ce type d’avion. Les multirotors utilisent des hélices horizontales, comme les hélicoptères, s’ils ont trois rotors, ils sont appelés tricoptères, quadricoptères s’ils en ont quatre et, en général, multicoptères s’ils en ont plus. L’avantage des multirotors est qu’ils peuvent effectuer des vols statiques, très adaptés aux tâches d’observation et à bien d’autres applications comme nous le verrons dans le prochain programme. Le défaut fondamental est sa consommation énergétique élevée, qui se traduit par une autonomie inférieure à celle de ses frères à voilure fixe.

Lire aussi  Comment regarder Jake Paul Vs. Tommy Fury: diffusion en direct, heure, prix

Logiquement, piloter un drone nécessite qu’il contienne tout un ensemble d’éléments nécessaires au contrôle de son mouvement en vol. Selon Israel Quintanilla lors de l’interview, les avancées technologiques développées ces dernières années ont permis le contrôle à distance des drones avec une plus grande fiabilité et une plus grande portée, certaines de ces avancées sont : GPS, systèmes de contrôle inertiel, petites caméras vidéo qui capturent des images et les transmettent en temps réel au pilote, systèmes de détection d’obstacles à ultrasons, etc. Tous ces sous-systèmes capturent et transmettent des informations au pilote via des liaisons radio ou via satellite, permettant une communication bidirectionnelle entre le pilote et la machine.

Selon le mode de fonctionnement et le type de pilotage, les drones se divisent en deux types : drone oui APR. Au premier d’entre eux, drone, Véhicule aérien sans pilote, appartiennent à des drones dont la trajectoire et l’itinéraire s’effectuent automatiquement selon un plan préalablement programmé sans que le pilote n’interagisse avec celui-ci. Ce serait le type de drone idéal pour une entreprise dédiée au transport et à la distribution de marchandises. Il suffirait de disposer d’une flotte de drones programmables capables de se diriger de manière autonome vers le lieu de collecte ou de livraison de la marchandise, une possibilité qui existe. déjà étudié et développé par les plus grandes entreprises du marché. La deuxième catégorie, APR, Avion télépiloté, appartiennent à des drones contrôlés à distance par un pilote. Actuellement, on utilise des systèmes hybrides combinant les deux solutions.

Lire aussi  YouTube prendra en charge les abonnements aux podcasts via RSS d'ici la fin de l'année

Nous vous invitons à écouter le professeur Israel Quintanilla.

Israel Quintanilla est professeur au Département d’ingénierie cartographique de l’Université Polytechnique de Valence. Il enseigne actuellement au Master d’Ingénierie en Géomatique et Géoinformation ainsi qu’au Diplôme et Master d’Ingénierie Aéronautique. Il est directeur du Diplôme Universitaire en Appareils Mobiles appliqués à l’Ingénierie et à la Gestion Territoriale (en ligne) et du Diplôme Universitaire de Pilotage de Systèmes d’Aéronefs Télécommandés (SATP), ainsi que les applications des systèmes d’aéronefs sans pilote (drones). Ses axes de recherche portent sur les systèmes de navigation aérienne par satellite (SBAS) et dans les applications Drones dans le domaine de la Géomatique.

PLUS LOIN INFORMATION

Applications des systèmes d’avions sans pilote

Pilotes SATP

Université Polytechnique de Valence

Quand les drones tombent du ciel



#Cienciaes.com #Drones #Nous #avons #parlé #avec #Israël #Quintanilla
1716880629

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT