Après un accident de canyoning à Vättis: le mauvais temps rend impossible la poursuite de la recherche d’un homme disparu

Un accident de canyoning s’est produit tôt mercredi soir à Vättis dans les gorges du Parlitobel. Trois hommes ont été tués et un quatrième est toujours porté disparu. En raison du mauvais temps, les recherches ne peuvent pas non plus continuer vendredi.

Quatre hommes et deux femmes se sont rendus au point de départ du parcours de canyoning vers 16 heures. Alors que les deux femmes reprenaient le chemin de la randonnée, les hommes montaient dans la gorge. “Malheureusement, nous devons supposer que quatre athlètes récréatifs espagnols sont morts”, a déclaré Hanspeter Krüsi, responsable de la communication à la police cantonale de Saint-Gall, lors de la conférence de presse.

La recherche de l’homme disparu se poursuit. La police du canton de Saint-Gall a déclaré vendredi à la demande de FM1Aujourd’hui: “La météo a contrecarré nos plans depuis hier soir et la météo n’est pas bonne même le week-end.” La police ne suppose pas que la fouille puisse se poursuivre dans les heures et les jours suivants. Mais il y a des gens en poste sur place qui surveillent constamment la situation.

Les membres du groupe se connaissaient et ils avaient tous pratiqué le sport ensemble plusieurs fois. Une des femmes a perdu son mari. Lorsque les hommes ne sont pas rentrés chez eux à l’heure convenue, les deux femmes ont alerté la police vers 19 h. Vers 18 h 10 à 19 h 30, un orage est tombé avec le centre exactement au-dessus de la gorge, avec des précipitations de 25 à 30 litres par mètre carré et des vents forts.

Des travailleurs des médias visitent les lieux de l’accident.

Image: Raphael Rohner

Les hommes ont été emportés par des masses de roches et d’eau

Un grand nombre de secouristes se sont immédiatement rendus sur les lieux de l’accident et ont commencé les recherches. En plus de la recherche aérienne, deux spécialistes du canyoning ont été largués dans la gorge par un hélicoptère à l’aide d’un treuil. À 23 h 20, deux hommes ont été retrouvés sans vie au confluent avec le réservoir de Gigerwald. Un troisième homme a été retrouvé une demi-heure plus tard dans les environs immédiats. Le site suggère que les hommes ont été emportés par les roches et l’eau.

Tous les hommes sont amis et viennent du nord-est de l’Espagne, de la région de Navarre. Ils ont 30, 33, 38 et 48 ans. Les cadavres sont identifiés par le service médico-légal de l’hôpital cantonal de Saint-Gall.

100 personnes et Superpuma en action

Armin Grob, Alpine Rescue Suisse orientale et spécialiste du canyoning, a ensuite expliqué les détails de l’opération de sauvetage. Plusieurs patrouilles de la police du canton de Saint-Gall étaient en action avec des unités spéciales de drones, des groupes de travail alpins, des plongeurs policiers et des maîtres-chiens. La station de secours de Pizol avec des spécialistes du canyoning, Alpine Rescue Suisse orientale, deux hélicoptères Rega, un superpuma de l’armée, l’hélicoptère de la police cantonale de Zurich, des employés de la centrale de Gigerwald et une équipe de premiers secours psychologiques étaient également de service. “Jeudi, une équipe de chiens de recherche et une équipe de secours en montagne seront également impliquées dans la recherche.” Le déroulement exact de l’accident sera clarifié sous la direction du procureur de Saint-Gall, dit Krüsi.

Dans des conditions normales, l’ascension de cette gorge n’est pas particulièrement difficile pour les athlètes de canyoning expérimentés. “La météo a joué un rôle majeur dans ce tragique accident.” Le Parlitobel est décrit dans les forums Internet et les guides des gorges et est librement accessible à tous.

Après la conférence de presse, les journalistes ont pu se faire leur propre photo près du réservoir. Vers 15 h 30, la pluie est revenue et en quelques minutes, le filet s’est de nouveau transformé en un ruisseau en furie. La recherche de la personne disparue a dû être de nouveau interrompue.

Pas le premier accident de canyoning en Suisse

27 juillet 1999

Le pire accident de canyoning de l’histoire suisse s’est produit il y a environ 20 ans: en 1999, un groupe de jeunes touristes et leurs guides ont été surpris par une vague de crue à Saxetbach dans l’Oberland bernois. 21 personnes ont été tuées.

7. août 2001

Un père et sa fille de Lucerne ont été emportés par les masses d’eau alors qu’ils faisaient du canyoning dans le torrent de Nara près d’Osogna TI et se sont noyés lorsqu’une centrale a vidé son réservoir.

30. avril 2003

En 2003, un Néerlandais de 54 ans est mort dans un accident de canyoning dans la vallée d’Onsernone au Tessin. Il est tombé en rappel.

11. juin 2004

A cette époque, un touriste allemand de 33 ans a eu un accident mortel alors qu’il faisait du canyoning dans la Valle Malvaglia TI. Il avait été emporté par l’eau alors qu’il descendait en rappel d’un pont.

24. août 2006

Le 24 août 2006, un homme de 48 ans du canton de Neuchâtel a été tué dans un accident de canyoning dans la vallée de la Maggia au Tessin.

8. juin 2008

De retour dans le canton de Berne: En 2008, un guide de canyoning néo-zélandais de 36 ans a eu un accident mortel à Stampbach près de Sigriswil. Il était monté dans le ravin avec un collègue et avait soudainement disparu.

7 octobre 2012

La dernière fois qu’il y a eu un accident majeur pendant le canyoning, c’était en octobre 2012. Dans le Fallenbach entre Amden et Walensee, deux groupes ont été surpris par la montée des eaux. Un guide belge de 24 ans et un touriste allemand de 23 ans n’ont pu être retrouvés morts.

La conférence de presse dans le téléscripteur en direct:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.