Andre Iguodala aide les Warriors à vaincre Bucks


MILWAUKEE – Andre Iguodala a plus de 1 000 matchs en carrière dans la NBA et est un expert en conservation de soi. Le joueur de 34 ans qui a le dos, les ischio-jambiers et le genou douloureux a tendance à ne donner que suffisamment en saison régulière pour s’assurer qu’il est à son meilleur en séries.

Mais pendant que Kevin Durant travaillait et que Stephen Curry manquait de son éclat habituel vendredi soir, Iguodala a vu sa réplique, mettant à l’épreuve les limites de sa prime dans la victoire 105-95 des Warriors contre les Bucks au Forum Fiserv. En 28 minutes, il a marqué le plus haut de la saison avec 15 points sur un tir à 6-en-10, avec huit rebonds.


En cours de route, Iguodala a présenté un athlétisme qui dissimule son âge. Moins de trois minutes après le début du match, il a couru sur un terrain complet, traversant la circulation avant de jeter un dunk à une main. Puis, il y a eu Iguodala au troisième quart, attrapant une passe sous la jante, dribblant fort une fois, amorçant deux défenseurs de tenter leur chance au premier bloc et montant pour le dunk inversé.


Cependant, la force de stabilisation fournie par Iguodala était plus importante que tout autre fait saillant. Pas un des 17 revirements de Golden State n’était le sien. Chaque fois que les guerriers semblaient stagner, il était là pour jouer à temps. Après que Milwaukee ait égalé le match à 62-62 à mi-chemin du troisième quart, Iguodala a frappé un pointeur à trois points et a claqué le but à la maison pour donner un coup de fouet à une frappe 8-0.

Dans le quatrième, Golden State a étendu la parole, s'est arrêté et s'est éloigné d'une équipe de Bucks inscrite vendredi deuxième au classement de la Conférence de l'Est. L’attaquant de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo – un des premiers rangs du joueur le plus utile de la NBA – a été tenu cinq à sept points de moins que sa moyenne de la saison.

Peu importait que Durant ait passé l'une de ses pires nuits de tir en tant que guerrier.

En 37 minutes, il n'a accumulé que 11 points sur un tir à 3 pour 14 (1 pour 6 sur une distance de trois points) en effectuant sept revirements. Deux jours après avoir marqué 42 points à Cleveland, Curry (20 points, 8 passes) a eu du mal à trouver son rythme en deuxième mi-temps.

Ce Golden State a toujours battu l’une des meilleures équipes de l’Est sur la route – à la fin d’un voyage dans cinq villes au moins – n’a fait que souligner son ingéniosité. Incapable de résoudre le problème de la lourde défense des Warriors, les Bucks n’ont terminé que 7-en-39 sur une distance de trois points.

En plus de la solide performance d’Iguodala, Golden State a obtenu des contributions importantes de Klay Thompson (20 points) et de Jonas Jerebeko (12 points). Thompson et Iguodala rejoignent Curry avec quatre trois points chacun une nuit que les Warriors ont connectée 19 fois de profondeur.



Connor Letourneau est un rédacteur au San Francisco Chronicle. Courriel: cletourneau@sfchronicle.com. Gazouillement: @Con_Chron


Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.